Apostasie

Publié le 21 janvier, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

UNIFICATION DE L’ÉGLISE ET DE L’ÉTAT

Le Pape François 1er est en train d’unifier l’Église avec l’État.

Par Kiall Lorenz – Le 7 décembre 2014

Le 25 novembre, François Ier est devenu le premier pape depuis près de 30 ans à visiter le Parlement Européen.  Le Pape Jean-Paul II avait été le dernier pape à s’adresser au Parlement dans ce qu’il a décrit comme un « moment spécial dans l’histoire de ce continent ».  Sa visite extatique de 1988 est arrivée lorsque le communisme s’effondrait en Europe de l’est, fournissant ainsi une excellente occasion pour l’unification de l’Europe.  Le Pape François Ier, pas aussi volubile lors de sa récente visite, a délivré un message sombre au Parlement Européen.

Deux semaines plus tôt, le continent avait célébré le 25ième anniversaire de la chute du Mur de Berlin.  Cet événement est devenu le symbole des unificateurs de l’Europe.  Mais, le Pape François Ier estime que le continent n’en a pas fait assez.

« En dépit d’une Union plus grande et plus forte, l’Europe semble donner l’impression d’être un peu âgée et hagarde, se sentant de moins en moins un protagoniste dans un monde qui la considère souvent avec froideur, méfiance et, même parfois, avec suspicion. » a dit le pape.

Il a dit que « les grandes idées qui ont autrefois inspiré l’Europe semblent avoir perdu de leur attrait, pour être remplacées par les technicités bureaucratiques de ses institutions ».

Le Pape François Ier est déçu par l’absence d’influence de l’Europe dans le monde.  Il veut que l’Europe devienne un contributeur majeur dans les politiques mondiales. Même si François Ier est le premier pape non-européen au cours des 1300 dernières années (et le premier pape jésuite), il a toujours de grandes visions pour le continent.  L’une d’elles est de dissiper l’image de la « grand-mère » de l’Union Européenne.  Le pape veut une Union Européenne qui mènera à un conglomérat dynamique, robuste et énergique de nations.

Le Pape François Ier voit ce qui se passe dans le monde, l’union de la Russie et de la Chine, l’État Islamique se déchaînant à travers le Moyen-Orient, l’Iran construisant des ogives nucléaires, et il se rend compte qu’une Europe complaisante et focalisée sur elle-même est mal équipée pour faire face à ces problèmes.

Le Pape François Ier a déclaré au Parlement Européen comment il pourrait fixer cette déconnexion avec le monde.  La solution pour la somnolence européenne est de « récupérer un sens des valeurs et des missions, une fondation pour laquelle il existe une conviction religieuse.  Une Europe qui n’est plus ouverte à la dimension transcendante de la vie est une Europe qui risque de perdre son âme ».

La solution de François est d’embrasser la religion, en particulier le Catholicisme Romain.  La religion a dégringolé en Europe au cours des dernières décennies et le pape espère inverser une telle tendance.  Le pape souhaite que les dirigeants reviennent à leurs racines religieuses.  Le Pape François Ier dit que les Européens ne doivent pas oublier les 2000 années d’histoire entre le Christianisme et l’Europe.

« Nous voyons cela dans la beauté de nos villes et, encore plus, dans la beauté des nombreuses œuvres de charité et de coopérations constructives à travers ce continent, » a déclaré François.  « Cette histoire, en grande partie, doit encore être écrite.  Il s’agit de notre présent et de notre avenir.  Il s’agit de notre identité.  De toute urgence, l’Europe a besoin de récupérer ses véritables caractéristiques afin de se développer, comme le voulaient ses fondateurs, dans la paix et l’harmonie, car elle n’est pas encore exempte de conflits ».

Les commentaires du pape devraient donner des frissons dans l’épine dorsale des étudiants en histoire.  La plupart des gens ne connaissent pas les destructions causées à travers l’histoire par l’Église Catholique. Voici un pape moderne tentant d’unifier le continent européen derrière lui et de revenir à ses « jours glorieux ».

Quatre jours après son discours devant le Parlement Européen, Le Pape François Ier s’est rendu en Turquie pour visiter le dirigeant de l’Église Orthodoxe, le Patriarche

Bartholomée.  Pendant ce voyage, le pape s’est centré sur les améliorations des relations entre les deux églises.  Il existe une grande division entre les deux églises depuis 1054 quand l’Église Orthodoxe Orientale s’est séparée de l’Église Catholique Romaine au sujet de l’autorité du pape.

Cette division pourrait bientôt être une chose du passé puisque les deux dirigeants travaillent ensemble pour améliorer les relations.  Un facteur contribuant à réunir ces deux églises est la situation des chrétiens au Moyen-Orient.  Le massacre des Chrétiens aux mains des terroristes de l’État Islamique aide les églises à s’unifier contre un ennemi commun, l’Islam.

Avant la chute de Saddam Hussein, en 2003, il était estimé qu’il y avait plus de 1 million de Chrétiens en Irak.  Au cours des 11 dernières années, la population chrétienne a été réduite à 250000.  Au cours de la dernière décennie, 70 églises ont été attaquées et 900 chrétiens ont été tués par décapitation, crucifixion et d’autres moyens.  Il y a un siècle, les chrétiens constituaient encore 30 pour cent de la population du Moyen-Orient ; Et maintenant, ce chiffre se situe à environ 3 pour cent et est toujours en baisse.

Discutant de la situation des Chrétiens du Moyen-Orient, Deutsche Welle a rapporté que « Maintenant, leurs souffrances sont en train d’unir les deux églises, et ce qu’ils appellent le martyre est suffisant pour surmonter tous les obstacles confessionnels ».

Le Patriarche Bartholomée de l’Église Orthodoxe Orientale, demandant l’unité entre les deux églises, a dit : « Nous n’avons plus le luxe de l’action isolée.  Les persécuteurs modernes des chrétiens ne demandent pas à quelle église leurs victimes appartiennent.  D’une manière regrettable, l’unité qui nous préoccupe est survenue déjà dans certaines régions du monde, par le sang des martyrs ».

Alors que l’État Islamique travaille à établir un califat libre de Chrétiens, ceci aide réellement à guérir la division de ces deux églises, et ainsi conduire à l’accomplissement des prophéties bibliques.  Ésaïe 47:8 révèle que « les filles protestantes » de l’Église Catholique retourneront au bercail catholique.  Le Pape François Ier pourrait utiliser les atrocités de l’État Islamique pour unifier ces églises derrière lui contre l’ennemi.

Continuez à surveiller alors que le Pape François Ier tente d’amener l’Europe et le monde chrétien à s’unir.  Surveillez alors que ses cris pour une unité européenne deviennent plus forts et que plus de dirigeants commencent à prendre des notes. L’Église Catholique a maintenu ensemble de nombreux empires tout au long de l’histoire.  Bientôt, l’Église Catholique fournira à nouveau la colle nécessaire pour unifier une superpuissance européenne.

Source : https://www.thetrumpet.com/article/12276.18.0.0/religion/christianity/pope-francis-unifying-church-and-state

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics