Nouvelles

Publié le 16 octobre, 2018 | par admin

0

URGENCE POUR LES AMÉRICAINS

Les citoyens américains sont priés de s’armer, de stocker des munitions, de se préparer à des attaques par les Antifa, des djihadistes et des étrangers illégaux radicaux.

Par Jim Kouri – Le13 octobre 2018

Environ 100 millions d’Américains possèdent environ 300 millions de carabines, fusils de chasse et armes de poing.  Depuis un an et demi, le nombre d’armes à feu achetées par les Américains augmente chaque mois.  Selon John Snyder, expert en armes policières et conseiller juridique, avant sa mort de causes naturelles l’année dernière, des dizaines de millions de personnes de toutes les races possèdent plus d’armes, puis vont voter pour le meilleur candidat élu à la présidentielle tous les quatre ans.

La population civile des États-Unis est la population civile la plus fortement armée de l’histoire, soulignait John Snyder.

« Les États-Unis sont le pays des armes à feu.  Cela fait partie de notre héritage national de liberté.  Les politiciens anti-armes à feu, les représentants des médias, les membres du clergé, les académiciens et les autres devraient apprendre cette leçon et bien l’apprendre », a déclaré John Snyder, membre du conseil consultatif de l’Association Nationale des Chefs de Police (NACOP), qui compte 13.000 membres.

John Snyder a également déclaré : « Hillary Clinton a soutenu l’enregistrement des armes semi-automatiques, la vérification universelle des antécédents de tous les transferts d’armes à feu et l’assujettissement des fabricants et des revendeurs d’armes à feu à des poursuites frivoles de tiers.  C’est pourquoi elle est en tournée de lecture au lieu de diriger les États-Unis ».

« Hillary Clinton, elle-même avocate qui s’est vantée d’acquitter un violeur d’enfants, lance un lourd fardeau à l’Association des Barreaux Américains et aux avocats du procès, avec son programme de contrôle des armes à feu », a déclaré l’ex-détective de la police new-yorkaise, Iris Aquino, qui forme maintenant des femmes pour l’auto-défense, y compris l’utilisation des armes à feu.

La seconde guerre civile à venir ?

Les États-Unis semblent aux yeux de certains Américains au bord de quelque chose qui était jadis le thème de nombreuses œuvres de fiction, y compris des livres et des films sur la fin des temps ;  Le terrifiant 1984, le trop violent Orange Mécanique, le dérangeant Conte d’une Handmaid, le thriller réaliste de l’enfer, Les Enfants des Hommes, et d’autres œuvres qui offrent aux lecteurs et aux cinéphiles un aperçu de ce que l’humanité sera éventuellement confrontée lorsque les gouvernements s’effondreront et que le tribalisme remplacera la grandeur de la liberté par la méfiance, le cynisme extrême, le règne de la foule et la violence des désobéissances civiles.

Au cours des trois dernières administrations présidentielles, George W. Bush, Barack Hussein Obama et l’actuel président Donald Trump, les Américains ont été témoins du déclin lent, mais continu de la grande expérience politique qu’est la République Représentative protégée par la Constitution des États-Unis.

Une fois les élections terminées, ces mêmes groupes, leurs dirigeants, les médias et l’industrie du divertissement ont poursuivi leurs attaques verbales odieuses, leurs agressions physiques contre tous ceux qui s’opposaient à eux et l’extension des médias autrefois indépendants, diffusés et imprimés, désormais reconnus comme êtant la machine de propagande pour le parti démocrate.  Les médias font également des bêtises pour la gauche radicale, le secret et mystérieux État Profond (le gouvernement fantôme) et les musulmans radicaux déjà profondément enracinés.

Les réfugiés musulmans sont autorisés à entrer aux États-Unis à bras ouverts, malgré le fait qu’ils menacent la vie et les biens du peuple américain.  Il en va de même pour les étrangers illégaux sans papiers originaires du Mexique et d’autres pays d’Amérique Centrale dont les taux de crimes violents sont plus élevés que ceux de la plupart des pays du Moyen-Orient.

Un article de NewsWithViews.com (écrit par le correspondant politique Jim Kouri) a déclaré que le gouverneur de Louisiane, Bobby Jindal, accuserait le président Barack Obama et d’autres dirigeants politiques de mener une guerre contre la liberté religieuse et l’éducation, et en disant « qu’une rébellion se prépare aux  États-Unis avec des gens prêts pour une prise de contrôle hostile de la capitale du pays ».

Bien que le gouverneur Jindal, un républicain, n’ait pas expliqué en détail, beaucoup pensaient qu’il avertissait les citoyens que le gouvernement fédéral (État Profond) provoquait une rébellion.

Ceux qui ont étudié la politique et la sécurité nationales croient que le président Obama et son consortium de radicaux gauchistes, d’islamistes et de membres du gouvernement mondial unique espèrent que les citoyens américains descendront dans la rue en masse, armés et demandant à être entendus par un gouvernement oppressif, les élites qui ne prétendent plus adhérer à la constitution américaine.

Un tel scénario offrirait aux élites de Washington le « prétexte » souhaité pour déployer les agences gouvernementales et l’armée, ce qui semble être l’opinion du gouverneur Bobby Jindal et d’autres.

Selon Fox News, le gouverneur Jindal pourrait « ressentir actuellement une rébellion dans ces États-Unis où les gens sont prêts pour une prise de contrôle hostile de Washington, DC, afin de préserver le rêve américain de nos enfants et petits-enfants ».

Le gouverneur Jindal a pris la parole à Washington, DC, à la conférence annuelle de la Coalition Foi et Liberté.

Au cours de sa présentation, il a accusé Barack Obama, ses subordonnés et ses sycophants d’avoir mené la guerre contre certaines valeurs américaines.  « Le gouverneur de l’État du Pélican a raison », a déclaré John Snyder, également membre du conseil d’administration de l’Association Nationale des Chefs de Police et un ancien rédacteur en chef du magazine NRA.

Bien que des reportages et des éditoriaux sur Internet aient prédit pendant des années l’achat mystérieux et menaçant de la sécurité intérieure avec des milliards, c’est vrai, pas des millions mais des milliards, de cartouches de munitions, des articles parus dans NewsWithViews, The Drudge Report, Fox News et quelques autres médias semblent attirer de plus en plus l’attention sur les agences fédérales militarisant leurs travailleurs.

Le plus décourageant est la quantité énorme d’armes et de munitions achetées et stockées par des agences fédérales qui ne sont même pas de nature policière ou militaire.

Les agences fédérales qui ne sont généralement pas associées à des troubles civils stockent des armes et des munitions.  Par exemple, l’Administration de la Sécurité Sociale tente de calmer les conjectures, en notant que les munitions sont un « problème standard » et sont simplement utilisées pour les sessions de formations obligatoires du gouvernement fédéral.

Interrogée sur leur accumulation d’armes et de munitions, l’Administration  de la Sécurité Sociale a déclaré : « La SSA traite plus de demandes que jamais, ce qui signifie plus de trafic dans ses bureaux.  La sécurité des employés et des visiteurs est de la plus haute priorité, qui, avec les services de protection fédéraux et les forces de l’ordre locales, a compétence sur les lieux de travail de la SSA. »

La SSA a également déclaré : « Nos agents spéciaux doivent être armés et formés de manière appropriée.  Ils enquêtent non seulement sur les allégations de fraude à la sécurité sociale, mais aussi, sur les menaces contre les bureaux, les employés et les clients de la sécurité sociale ».

Les achats de balles ont attiré l’attention du public sur le site web Infowars.com, qui a publié plusieurs articles reliés au Drudge Report et à d’autres sites.

Infowars.com a répertorié une série d’achats récents, d’abord par le Département de la Sécurité Intérieure, puis par l’administration nationale des océans et de l’atmosphère, puis, par la sécurité sociale.

Ingram a également noté que « l’administration et le congrès Bush ont eu l’idée de militariser pratiquement la FEMA (Administration Fédérale de la Gestion des Urgences), qui est essentiellement une agence de

« comptage de haricots ». Mais, cette idée n’a abouti à rien.  Cependant, avec Obama dans le bureau ovale, les médias pourraient être plus disposés à dissimuler les abus commis aux patriotes Américains ».

« Cette nouvelle est mauvaise, très mauvaise.  Pire encore sont les tentatives de politiciens insensés, du personnel des médias, d’artistes du spectacle et de responsables d’églises d’imposer le contrôle des armes à feu aux citoyens américains.  Les djihadistes cherchent à attaquer des Américains.  Les gens ont besoin d’armes plus que jamais.  Le terrorisme du djihad est en augmentation aux États-Unis.  Les citoyens ont besoin d’armes à feu pour se protéger.  Les djihadistes décapitent, violent et pillent.  Les Américains armés doivent être prêts, disposés et en mesure de les arrêter n’importe où et n’importe quand », note John Snyder, membre du conseil d’administration de l’Association Nationale des Chefs de Police, du Conseil pour l’Amérique et de la Fédération Américaine de la Police et des Citoyens Concernés. 

Source

Traduit par PLEINSFEUX.ORG



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics