Élection Américaine 2020

Publié le 11 janvier, 2021 | par Equipe de Pleinsfeux

0

VAINCRE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Par Cliff Kincaid – Le 3 janvier 2021

Il n’y a pas d’issue, pas de retour en arrière.  Ou y en a-t-il ?

La nouvelle année est arrivée et le pire reste à venir.  Désolé de paraître négatif, mais, nous soupçonnons que les républicains perdront le second tour des élections au Sénat de la Georgie et le Parti Démocrate tentera de consolider son pouvoir tout en faisant entrer l’Amérique dans un Nouvel Ordre Mondial désormais appelé la grande réinitialisation.

Il y a une chance que les républicains occupent ces deux sièges, mais beaucoup se demandent à quoi cela servira s’ils laissent le Sénat entre les mains d’un Mitch McConnell sans vergogne et la présidence entre les mains de Pékin.  C’est peut-être la meilleure alternative pour les truants électoraux.  Ils peuvent penser qu’un Sénat nominalement « républicain », dans lequel des gens comme Mitt Romney et Susan Collins dominent, sera un levier pour garder les électeurs de Trump à leur place alors que le Bon Vieux Party redécouvre ses racines Country Club et la Chambre de commerce.  Un tel spectacle pourrait signifier que Romney, qui a perdu une course présidentielle facilement gagnable à Barack Hussein Obama, deviendra une star des médias nationaux, capable de faire plus de ravages pour le Bon Vieux Party.

Romney se présentera ensuite à nouveau à la présidence en 2024, comme l’avait prédit Sam Bushman, diffuseur basé dans l’Utah, lors d’une entrevue sur la chaîne américaine Survival TV.

Nous sommes dans une situation difficile.  Dans la célèbre scène de Braveheart, le patriote William Wallace rallie les fils d’Écosse avec un grand « discours de liberté » et ses cohortes demandent : « Maintenant, que faisons-nous ? »  Ils continuent à vaincre les Britanniques dans cette bataille, mais Wallace est torturé et tué à la fin.  Il est difficile de vaincre un empire.

Le communisme est un empire qui devient de jour en jour plus puissant.  Le virus chinois est leur dernier moyen de parvenir à une fin, bien plus efficace que le réchauffement climatique ou le changement climatique.  Il menace de faire de l’Amérique un satellite de Pékin.

Les opérateurs mondiaux impitoyables sur le point de s’emparer de la Maison Blanche pour China Joe utilisent un virus qui est sorti d’un laboratoire chinois alors que le monde enterre leurs morts et glisse dans la tyrannie. Malheureusement, même certains conservateurs débattent de la nature du virus, des tests de virus, etc…, sans tenir les dirigeants de la Chine Rouge responsables de ce qu’ils ont fait.

Indépendamment du nombre de morts, la mort et la souffrance sont bien réelles.  Nous ne pouvons pas perdre de vue ce fait.  De l’épave est censé sortir le Nouvel Ordre Mondial, avec la Chine au sommet et une Russie « post-communiste » jouant le second violon.

Ensemble, les armes nucléaires sino-russes peuvent détruire les États-Unis en quelques secondes.

L’Europe est en passe de devenir un appendice de la Chine, comme en témoigne son accord d’investissement financier récemment conclu.

La présidence de Trump étant en jeu, le Congrès américain, démocrates et républicains, vient de passer outre le veto de Trump à un projet de loi sur la défense qui ne nous sauvera pas de la Chine ou de la Russie, mais qui renomme les bases militaires américaines et maintient des dizaines de milliers de soldats américains déployés dans les pays étrangers.  Si quelqu’un avait besoin de plus de preuves que les républicains sont tout aussi corrompus que les démocrates, ce vote de dérogation était tout.  Trump a perdu au Sénat par un vote de 81 à 13. La Chambre a annulé le veto par un vote de 322 voix contre 87.

Trump rallie mercredi le peuple géorgien, puis, national, alors que ses partisans se mobilisent à Washington pour le grand décompte des votes électoraux.  Ses options sont limitées.  Mais certains sénateurs républicains ont retrouvé leur colonne vertébrale, car un nombre croissant de personnes promettent de contester la certification électorale prévue au Congrès.

Trump a plus d’options.  « C’est un fait établi qu’un président américain en exercice peut simplement annuler une élection nationale exécutée frauduleusement et ordonner une autre élection nationale valide et observée, pour la préservation de la Constitution et pour le bien des électeurs et de la nation », écrit le chroniqueur Vic Biorseth.

Tout en résistant à l’idée d’un troisième grand parti politique, Biorseth appelle à une attaque frontale contre la corruption dans les partis démocrates et républicains, les universités et les églises.  Et, il a du temps, soutient-il.

De la même manière, la révolution russe a été suivie de « plusieurs années de guerre interne », dit-il, on peut compter sur l’écrasante majorité des citoyens américains qui sont derrière le président Trump pour résister.

Peut-être.  Mais, certains sont démoralisés et ne voteront pas en Géorgie parce qu’ils ne font pas confiance à un système truqué qui a donné l’État à China Joe Biden aux petites heures du matin du 4 novembre, lorsque de mystérieux bulletins de vote ont été trouvés dans des valises.

Une chose que nous pouvons faire est de planifier pour les générations à venir, conscients de la nécessité de conserver des archives sur la manière dont l’Amérique a été trahie et ce qui a été perdu.  Nous devons également jeter un regard neuf sur le passé et comment nous sommes arrivés ici.

Une leçon est que la « plus grande génération » d’Américains a fini comme chair à canon pour la révolution communiste, puisque les nazis ont été vaincus mais que les communistes ont été autorisés à se regrouper, à prendre l’Europe de l’Est et à mener des guerres dans des endroits comme la Corée et le Vietnam. Des centaines de milliers d’Américains ont donné leur vie pour arrêter cette partie de l’avancée communiste et des milliers restent en place en Corée du Sud. Pendant ce temps, les communistes ont pris le pouvoir sur le continent chinois.

C’est le danger auquel nous sommes confrontés aujourd’hui, alors que de nombreux Américains luttent pour comprendre comment les communistes ont mené la guerre si facilement à l’intérieur de nos frontières, prenant le contrôle des grandes institutions, même les églises, alors que les agences de renseignement américaines ont organisé un Coup d’État contre Trump.

Qu’est-ce qu’on fait ?  J’ai posé cette question au professeur Renato Cristin d’Italie.  Lui et moi sommes signataires de l’appel pour un Nuremberg du communisme, inspiré des procès des dirigeants nazis après la guerre.  Il a été lancé par le regretté dissident soviétique Vladimir Bukovsky, qui a parfaitement compris que les exercices politiques anti-Trump des politiciens du Parti Démocrate au cours des dernières années étaient, en fait, le travail de sympathisants russes dans un grand plan de désinformation et de subversion conçu pour masquer l’avancée du communisme mondial sous la Chine.

Nous devons commencer par exhorter tout le monde à se joindre à la campagne de pétition pour un tribunal enquêtant sur les crimes communistes, y compris ceux commis sur le sol américain.

En outre, me dit le professeur Cristin, nous devons également nous pencher sur ces endroits, comme la Pologne, où un gouvernement conservateur est en place. « La Pologne a aujourd’hui un gouvernement conservateur, authentiquement anticommuniste et d’une grande profondeur culturelle, qui réalise nombre de vos idées et de nos idées, et devrait être considéré comme un modèle pour la réorganisation des conservateurs dans le monde », dit-il.  Ce n’est pas un hasard si le président Trump a choisi Varsovie, le 6 juillet 2017, pour prononcer son seul grand discours en Europe, un discours qui pour la qualité théorique et l’intensité de l’anticommunisme a largement dépassé le célèbre discours de Kennedy devant le Mur de Berlin.  En fait, pour l’administration Trump, la Pologne était le meilleur allié en Europe et dans le monde en général.  Ici, peut-être relancer ce que fait le gouvernement polonais aujourd’hui peut être une idée valable comme réponse initiale et partielle à votre question intéressante et importante.

Dans son propre article sur notre situation actuelle dans le monde, Cristin demande « pourquoi n’avons-nous pas traité le communisme de la même manière que nous avons traité le national-socialisme (ce qui était la seule bonne chose à faire) ? »  Je recommande son article car il décrit la voie à suivre par les conservateurs en Amérique, en Europe et dans le reste du monde.  Il dit : « Ce n’est que lorsque la question est enfin réglée sérieusement et sans euphémisme, que le communisme peut devenir un monstre à craindre, une tragédie qui ne doit plus jamais se reproduire.  Cela peut servir l’objectif d’unir les Européens contre leur véritable ennemi commun (qui est, bien sûr, le communisme, mais aussi l’islamisme radical d’aujourd’hui).  Nous devons faire comprendre aux Européens que le communisme est un virus, un corps étranger au milieu des vraies traditions européennes et un ennemi de la civilisation européenne. »  Le tribunal des crimes de Nuremberg devrait être rendu public dans le monde entier.  « Au nom de millions de personnes exterminées dans le passé, et pour protéger les générations futures d’une récidive, les procès de Nuremberg pour le communisme doivent être promulgués dès que possible », indique la pétition.  Qui va nous rejoindre ?

Source: News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics