Moquerie

Publié le 09 février, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

VERSET BIBLIQUE DE PELOSI

Par Geoffrey Grider – Le 4 février 2019

Le « verset biblique » préféré de Nancy Pelosi, qu’elle cite constamment, ne se trouve nulle part  dans la Bible.

« Le passage de Pelosi n’est pas dans la Bible », m’a dit Will Kynes, professeur associé de la Bible hébraïque/l’Ancien Testament à l’Université de Whitworth.  L’analogue le plus proche qu’il ait pu trouver était Proverbes 14:31, qui modifie l’ordre des deux idées principales et se concentre spécifiquement sur les pauvres : « Opprimer le pauvre, c’est outrager celui qui l’a fait ; Mais avoir pitié de l’indigent, c’est l’honorer. »  Greg MaGee, professeur agrégé d’études bibliques à l’Université Taylor, a indépendamment suggéré le même verset comme approximation la plus proche du sentiment dans la version de Pelosi.

Nancy Pelosi s’est adressée cette semaine à Washington à une assemblée des présidents des collèges chrétiens, où elle a remercié la communauté évangélique pour son leadership en matière de réforme de la politique en matière d’immigration et de protection des réfugiés.

Nancy Pelosi est, de son propre aveu, catholique, même si elle est totalement et résolument en faveur du meurtre de bébés par avortement à n’importe quel stade de la grossesse ou du processus d’accouchement.  La Bible déclare que le meurtre est faux dans les deux Testaments et dans toutes les dispensations.  Vous pouvez donc bien imaginer qu’elle est assez sélective quant aux citations de la Bible qu’elle aime utiliser.  En fait, elle est si sélective que sa citation biblique préférée ne se trouve nulle part dans la Bible.  Elle l’a tout simplement inventé.

« Le problème avec nos amis libéraux n’est pas qu’ils sont ignorants ; C’est juste qu’ils en savent tellement qu’ils ne le sont pas. »  (Ronald Reagan)

La plupart des libéraux détestent la Bible, mais ceux qui ne sont pas ouvertement hostiles envers elle aiment la citer de manière erronée dans une tentative vaine de prouver que Jésus a enseigné une sorte d’évangile de justice sociale.  Jésus n’a pas enseigné de telles choses.  Jésus nous enseigne dans la Bible qu’il faut être sauvé pour éviter d’aller en enfer.  Pourquoi les libéraux ne citent-ils jamais ces versets ?

« Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la ; Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d’avoir les deux mains et aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s’éteint point. » (Marc 9:43-44)

Nancy Pelosi continue de citer son verset biblique préféré.  Le mystère est que ce n’est pas vraiment dans la Bible.

DE SLATE : À cette fin, la présidente de la Chambre a cité un extrait de sa sagesse biblique favorite dans sa déclaration liminaire : « Répondre aux besoins de la création de Dieu est un acte de culte.  Ignorer ces besoins, c’est déshonorer le Dieu qui nous a créés ».

En fait, a-t-elle dit, techniquement, cela ne serait pas de la Bible.  « Je ne le trouve pas dans la Bible, mais je le cite tout le temps », a déclaré Pelosi en présentant la citation.  « Je ne cesse de lire et de lire la Bible.  Je sais qu’elle se trouve quelque part.  C’est censé être en Isaïe.  J’ai entendu un évêque dire : Pour répondre aux besoins de la création de Dieu… »

Pour clarifier : Ce n’est pas « là quelque part ».

« Le passage de Pelosi n’est pas dans la Bible », m’a dit Will Kynes, professeur associé de la Bible hébraïque/l’Ancien Testament à l’Université de Whitworth.  L’analogue le plus proche qu’il ait pu trouver était Proverbes 14:31, qui modifie l’ordre des deux idées principales et se concentre spécifiquement sur les pauvres : « Opprimer le pauvre, c’est outrager celui qui l’a fait ; Mais avoir pitié de l’indigent, c’est l’honorer. »  Greg MaGee, professeur agrégé d’études bibliques à l’Université Taylor, a indépendamment suggéré le même verset comme approximation le plus proche du sentiment dans la version de Pelosi.

Pelosi a bien compris une chose : En fait, elle le « cite tout le temps ».  Le tout premier exemple que j’ai trouvé provient du compte rendu des délibérations du Congrès de 2002, dans un discours en hommage à un prêtre catholique de premier plan, décédé récemment à San Francisco.  « La Bible nous dit que répondre aux besoins de la création de Dieu est un acte d’adoration », a-t-elle déclaré à la Chambre.  « Ignorer ces besoins, c’est déshonorer le Dieu qui nous a créés ».

Entre 2002 et 2018, la citation apparaît 12 fois dans le compte rendu des délibérations du Congrès, Pelosi étant responsable de toutes les entrées sauf une. (L’autre fois, le républicain texan Louie Gohmert citait Pelosi.)  Elle l’a utilisé dans des discours pour reconnaître le génocide au Darfour (« ignorer la création de Dieu, qui sont ces enfants, c’est déshonorer Dieu qui les a faits »), la Loi sur les espèces en voie de disparition (« pour servir les besoins de la création de Dieu, et cela comprend notre bel environnement »), deux fois pour honorer les écoles catholiques (« mon éducation catholique m’a appris à servir les besoins de la création de Dieu »), et exprimer ses condoléances après le tsunami de 2004 en Asie du Sud-Est (« cela convient à de nombreuses occasions, mais, j’y ai pensé dès que j’ai vu le tsunami »).

Il est facile de voir pourquoi la ligne est utile pour un politicien.

Cela suggère que faire n’importe quel bien terrestre, « répondre aux besoins de la création de Dieu », est un acte sacré.  La citation est une masse de sagesse ancienne qui s’ajoute à une discussion aride sur la politique.  C’est la meilleure chose à faire au prophète Ésaïe lui-même qui comparaît devant la Chambre pour dire, s’opposer à une modification particulière de la loi fédérale sur la réforme de l’agriculture et la gestion des risques de 2013 (« ignorer ces besoins, comme ce projet de loi, c’est Dieu qui nous a créés »).

Nancy Pelosi a fait face à une étonnante petite opposition au fil des ans pour ses citations répétées d’un verset biblique inexistant.  Il y a eu une vague de soutiens sur les sites web conservateurs en 2008, après qu’un site ait été appelé par des érudits de la Bible pour confirmer que la ligne ne venait pas de la Bible.  Mais, elle a continué à l’utiliser, et il n’y a eu que peu d’objection de la part de la gauche ou de la droite au cours de la décennie écoulée.  C’est peut-être à cause du fait que les politiciens mangent constamment des citations et leurs sources.  Et le discours de Pelosi dans son discours de cette semaine laisse supposer qu’elle est maintenant consciente de son erreur.

Source: Now The End Begins 

 Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics