Économie

Publié le 01 septembre, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

CRISE ALIMENTAIRE EN CHINE ?

Par Sal Gilbertie – Le 28 juillet 2020

La hausse des prix intérieurs et les achats importants à l’importation envoient un signal.

La demande croissante, les inondations, les infestations d’insectes et les rumeurs d’inventaires avariés contribuent tous au développement des problèmes alimentaires de la Chine.

La Chine a un problème alimentaire.  Pour une nation dont les dirigeants sont assez âgés pour avoir été directement touchés par la Grande Famine, la gravité des pénuries alimentaires ne peut être surestimée.  La population chinoise en plein essor, l’économie industrielle en croissance et la culture croissante du consumérisme contribuent toutes à une augmentation constante de la demande de produits agricoles.

Mais, la production agricole, que quiconque n’oublie pas, est soumise aux forces bibliques des inondations, des incendies, de la peste et d’une foule d’autres variables, dont certaines perturbent actuellement la délicate stabilité alimentaire de la Chine.  La nation la plus peuplée du monde ne manquera certainement pas de nourriture, mais les prix augmentent et des indices de resserrement des approvisionnements commencent à apparaître.  Les choses peuvent empirer avant de s’améliorer.

Trois problèmes majeurs posent actuellement un défi à la Chine :

  1. Les inondations,

  2. la peste et…

  3.  les problèmes d’inventaire.

Les inondations menacent le riz, le blé et d’autres cultures.

Des précipitations supérieures à la moyenne et des crues en hausse ne menacent pas seulement de compromettre le gigantesque barrage des Trois Gorges en Chine ; La pluie et les inondations perturbent déjà la production de riz, de blé et d’autres cultures dans les provinces tout le long du fleuve Yangtze.

C’est peut-être pourquoi la Chine, qui détient un peu plus de la moitié des stocks mondiaux de blé et qui est le deuxième producteur mondial de blé (derrière l’Union Européenne), a déjà importé plus de blé au premier semestre 2020 qu’au premier semestre de n’importe quelle année au cours de la dernière décennie.  Au cours du seul mois de juin, le volume mensuel des importations de blé de toutes provenances de la Chine a été le plus élevé en sept ans.

Les problèmes d’inventaires et les infestations d’insectes menacent le maïs.

Selon l’USDA, la Chine n’est pas seulement le deuxième producteur mondial de maïs (derrière les États-Unis), elle détiendra également soixante-cinq pour cent des stocks mondiaux de maïs à la fin de cette campagne.  Mais la semaine dernière, des articles de presse ont fait état de la mauvaise qualité de certains stocks de maïs appartenant à l’état, dont certains datent de plusieurs années.  Les rapports ont coïncidé avec deux gros achats chinois de maïs aux États-Unis, dont l’un était son plus gros achat jamais réalisé (1,76 million de tonnes métriques ou 69 millions de boisseaux).

En outre, les prix du maïs en Chine ont atteint des sommets en 5 ans, même si la Chine a récemment vendu plus de 1,4 milliard de boisseaux de maïs à partir des réserves de l’état, ce qui indiquerait qu’il existe un problème certain avec l’approvisionnement en maïs de la Chine.  Le service agricole extérieur de l’USDA indique qu’une infestation inhabituellement précoce et intense de ver de l’armée d’automne en juin est la cause probable de l’angoisse actuelle du maïs en Chine.

Demande croissante

Il convient de noter que depuis le début de l’année, la Chine est en voie de réaliser son taux d’achat de soja américain le plus élevé depuis 2014, et que les importations chinoises de soja en provenance du Brésil en juin ont augmenté de 91% par rapport à l’année précédente.  La Chine achète énergiquement du soja et des produits à base de soja pour nourrir son troupeau de porcs en expansion, le plus grand du monde.  En fait, l’USDA prévoit que la Chine importera de toutes les sources une quantité totale record de soja l’année prochaine.

Dans l’ensemble, les derniers mois ont vu la Chine augmenter ses importations de porc, de soja, de farine de soja, de blé, de maïs, de sorgho et d’aliments préparés/surgelés en provenance des États-Unis et d’ailleurs.  La Chine ne peut pas se nourrir ; La Chine a besoin de l’aide du monde, surtout si sa production intérieure et ses stocks sont compromis.

Il est trop tôt pour évaluer la gravité ultime des problèmes alimentaires totaux de la Chine, et il est hautement improbable que les effets d’entraînement des problèmes alimentaires de la Chine se répercutent sur la chaîne alimentaire mondiale, mais à l’heure actuelle, les dirigeants chinois ont la sécurité alimentaire comme une préoccupation majeure.

Source: Forbes 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics