DÉCLARATION DE GUERRE DU PRÉSIDENT

Le président français Emmanuel Macron déclare la guerre aux non vaccinés, et il dit qu’il les traitera comme des non-citoyens et les coupera de la société française.

Par Geoffrey Grider – Le 4 janvier 2022

Macron dit qu’il « veut vraiment faire chier les non-vaccinés jusqu’au bout ».

L’attaque verbale de Macron est intervenue alors que le gouvernement cherche à faire adopter une législation du Parlement qui rendra la vaccination obligatoire pour profiter d’activités culturelles, utiliser les voyages en train interurbain ou se rendre dans un café à partir du 15 janvier.  Il ne sera plus possible d’avoir un test récent ou une récupération du COVID pour se qualifier pour le Passe COVID du pays. Mais, le gouvernement était furieux lorsque l’opposition a uni ses forces lundi pour retarder l’adoption de la législation par le parlement.  Macron a déclaré : « Je ne vais pas les mettre (les non vaccinés) en prison, je ne vais pas les vacciner de force.  Et donc, il faut leur dire qu’à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restaurant.  Vous ne pourrez plus aller prendre un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre.  Vous ne pourrez plus aller au cinéma », a-t-il déclaré.  « Quand ma liberté menace celle des autres, je deviens irresponsable.  Une personne irresponsable n’est plus un citoyen », a déclaré le président.

Le président français Emmanuel Macron a haussé les sourcils et provoqué un certain choc mardi lorsque, utilisant le mot « emmerder », il a averti les personnes en France encore non-vaccinées contre la COVID-19 qu’il les couperait en limitant l’accès aux aspects clés de la vie en France.

Dans ce qui est peut-être son geste le plus fort et le plus audacieux à ce jour, Emmanuel Macron a ouvertement comparé les non-vaccinés en France à l’ennemi de l’État, en utilisant le mot « emmerder » pour décrire ses sentiments envers les non-vaccinés. Pour ceux d’entre vous qui ne parlent pas français, le mot « emmerder » signifie littéralement « tremper dans la merde », évoquant des images brutes de la façon dont les Juifs ont été traités dans des endroits comme Auschwitz et Sachsenhausen dans l’Allemagne nazie.

« Le roi fera ce qu’il voudra; Il s’élèvera, il se glorifiera au-dessus de tous les dieux, et il dira des choses incroyables contre le Dieu des dieux ; Il prospérera jusqu’à ce que la colère soit consommée, car ce qui est arrêté s’accomplira. »    (Daniel 11:36)

Nous vous avons raconté comment, l’année dernière, Emmanuel Macron a été le premier leader mondial à menacer ses citoyens s’ils refusaient de se faire vacciner, et cette menace a plutôt bien fonctionné puisque plus de 6 millions de Français se sont précipités pour le vaccin.  Après avoir réussi à y parvenir, de nombreux autres dirigeants mondiaux ont suivi son exemple, imposant des mandats de vaccination à leur propre peuple.  Maintenant que Macron a déclaré la guerre ouverte aux Français non-vaccinés, combien de temps faudra-t-il avant que cela commence à devenir une politique dans le monde ?  Ce que vous regardez c’est « l’échauffement d’avant-match » d’Emmanuel Macron pour entrer dans son rôle d’homme biblique du péché.  C’est juste mon humble avis, et vous feriez mieux de prier pour que je me trompe.  Mais, je ne pense pas que, à ce stade, je le sois.  Tic Tac…

Votre tête tournera après avoir réalisé qu’Emmanuel Macron a à la fois une ascendance juive et des liens inexplicables avec Rome et l’empire assyrien.

Macron fait sensation en promettant « d’emmerder » les Français non-vaccinés.

DU LOCAL : « Je ne veux pas faire chier les Français…  Mais, quant aux non-vaccinés, j’ai vraiment envie de les faire chier (emmerder).  Et nous continuerons à le faire, jusqu’à la fin.  C’est la stratégie », a déclaré Emmanuel Macron au journal Le Parisien dans une entrevue.

Il a ajouté que cela signifiait « limiter au maximum leur accès aux activités de la vie sociale ».

L’attaque verbale de Macron est intervenue alors que le gouvernement cherche à faire adopter une législation du Parlement qui rendra la vaccination obligatoire pour profiter d’activités culturelles, utiliser les voyages en train interurbain ou entrer dans un café à partir du 15 janvier.

Il ne sera plus possible de faire un test récent ou une récupération du COVID pour se qualifier pour la Passe COVID du pays.  Mais le gouvernement était furieux lorsque l’opposition a uni ses forces lundi pour retarder l’adoption de la législation par le parlement.

Macron a déclaré : « Je ne vais pas les mettre (les non vaccinés) en prison, je ne vais pas les vacciner de force ».

« Et donc, nous devons leur dire qu’a partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restaurant, vous ne pourrez plus aller prendre un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au cinéma », a-t-il dit.  « Quand ma liberté menace celle des autres, je deviens irresponsable.  Et une personne irresponsable n’est plus un citoyen », a dit le Président.

L’été dernier, le gouvernement Macron a mis en place un système de carte de santé qui n’autorisait l’entrée dans les bars, les restaurants et autres lieux qu’à ceux qui étaient vaccinés, guéris ou testés négatifs.  Cette décision a été largement reconnue pour avoir contribué à faire passer le taux de vaccination de la France contre la COVID-19 à l’un des plus élevés d’Europe.  Le gouvernement veut changer le laissez-passer en janvier afin qu’il ne puisse être utilisé que par les personnes vaccinées.

Dans une entrevue au Parisien, le président de la République, Emmanuel Macron, ne mâche pas ses mots contre les Français non-vaccinés.

Macron dit qu’il « veut vraiment faire chier les non-vaccinés jusqu’au bout ».

Source: Now The End Begins 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG