Persécutions

Publié le 28 novembre, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

EMPREINTES FACIALES ET DIGITALES

Le gouvernement chinois utilise des empreintes faciales et des empreintes digitales sur les chrétiens lorsqu’ils entrent dans l’église.

Par Will Maule – Le 18 novembre 2019

Dans le but de maintenir un contrôle plus étroit sur la communauté chrétienne croissante du pays, le gouvernement chinois utilise maintenant une technologie de reconnaissance faciale et de numérisation des empreintes digitales à l’entrée des églises.

« Un exploit digne de Dieu ! » : La demande de Bibles en Chine dépasse les 200 millions, malgré les lourdes persécutions.

Le mois dernier, des responsables ont installé deux scanners biométriques à l’entrée de l’église de Muyang, dans le Hubei.  Selon le chien de garde de la persécution chrétienne Bitter Winter, les fidèles ont ensuite été obligés de se faire scanner le visage et les empreintes digitales avant d’être autorisés à entrer dans le sanctuaire.

Plus de Bitter Winter : « Un croyant a révélé à Bitter Winter qu’il y a plus d’un mois, les Deux Conseils chrétiens chinois locaux exigeaient que tous les lieux de réunion établis par les églises de la ville de Huangshi prennent les empreintes digitales des croyants et enregistrent leurs informations personnelles et familiales. »

« Le fidèle est dérangé par l’ordre car cette exigence place non seulement les membres des congrégations sous la surveillance constante du gouvernement, mais peut également impliquer les membres de leur famille et leurs proches.  Il a ajouté que les membres de leur famille qui sont des fonctionnaires ou des membres du Parti Communiste seraient très probablement punis ou se verraient imposer des restrictions dans leurs activités ; Cela peut même avoir un impact négatif sur leur promotion au travail. »

La pratique consistant à installer de tels dispositifs se répand dans la province et fournit aux autorités des informations vitales sur les disciples de Jésus.

Une source qui avait vu le système en action a dit au réseau que c’était comme si les fidèles étaient « au travail » quand ils ont assisté au culte.

« De cette façon, l’église peut savoir clairement qui assiste aux offices et qui n’y assistent pas », a-t-il ajouté.

Des représentants du gouvernement chinois ont récemment été critiqués pour avoir interrogé des croyants qui étaient surpris en train d’acheter des livres religieux en ligne.

Les chrétiens sont invités à des « séances de thé », un terme familier pour des interrogatoires de police, après avoir tenté d’obtenir des livres chrétiens par le biais de l’application de messagerie instantanée « WeChat » et d’un magasin en ligne associé appelé « Wheat Bookstore ».

« Il doit y avoir quelque chose en dehors de nous » : déclare le célèbre podcasteur agnostique admettant son ouverture envers Jésus.

S’adressant à International Christian Concern (ICC), le père Francis Liu, de la communauté chrétienne de la justice chrétienne, a confirmé que de nombreux croyants cherchant à acheter des articles dans le magasin font actuellement l’objet d’une enquête par des responsables de l’administration chinoise.

La CPI a noté que l’un de ces croyants avait « récemment reçu la visite de responsables de la sécurité de l’état grâce à l’achat qu’il avait effectué l’année dernière ».

« On lui a demandé de fournir son numéro de téléphone portable et son compte WeChat et de signer un document pour confirmer son appartenance religieuse. Son superviseur a également été invité à   signer », a expliqué le chien de garde de la persécution.

À la suite de l’intervention de la police, la librairie Wheat Bookstore a averti que tout achat effectué auprès de celle-ci pourrait donner lieu à une visite de la police.  Le magasin a également indiqué aux clients potentiels comment aborder toute conversation avec des officiels.

Selon une source locale qui a parlé à la CPI, les autorités chinoises tentent d’étouffer le flot de littérature chrétienne afin de créer une « famine spirituelle » parmi les croyants.

« La répression contre les chrétiens et d’autres communautés religieuses en Chine est une stratégie multiforme mise en œuvre par le gouvernement chinois », a déclaré à Faithwire, Matias Perttula, directeur du plaidoyer de la CPI.

« La surveillance des achats de matériaux confessionnels fabriqués par des chrétiens n’est qu’un autre indicateur de l’oppression exercée par le gouvernement chinois pour faire pression sur les chrétiens pour qu’ils cessent de pratiquer leur religion.  Les États-Unis et leurs alliés doivent continuer à faire la lumière sur ces méthodes oppressives et mettre au défi le gouvernement chinois d’appliquer la véritable liberté de religion et les droits de l’homme dans le pays. »

Source: Faith Wire 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics