GAZ ISRAÉLIEN

GAZ ISRAÉLIEN

Partager avec les autres

[one_third_last][/one_third_last]

Le 28 avril 2019

La Pologne cherche à acheter du gaz d’Israël pour mettre fin à Sa dépendance avec la Russie.

« Nous examinons tous ces endroits dans le sud de la Pologne … Alors, oui, nous nous intéressons à Israël », a déclaré le directeur général de la société polonaise PGNiG à Reuters.

La compagnie pétrolière et gazière polonaise PGNiG, « est intéressée » par le gaz israélien, a déclaré le directeur général Piotr Wozniak, selon l’agence de presse Reuters.

La compagnie polonaise cherche à mettre fin à sa dépendance vis-à-vis de la Russie pour le gaz, a déclaré le PDG, cité par l’agence de presse.

Plus de la moitié du gaz vendu par PGNiG, une entreprise publique, provient de la société russe Gazprom, basée sur un accord à long terme expirant en 2022, rapporte Reuters.  PGNiG aurait pris des mesures pour réduire cette dépendance, car il ne prévoit pas de prolonger l’accord.

« Nous voulons être la société au carrefour du Nord-Sud et de l’Est-Ouest… Nous avons besoin de quelque chose au sud.  Quelque chose de fiable.  Nous examinons donc très attentivement tous ces endroits situés dans le sud de la Pologne…  Donc, oui, nous nous intéressons à Israël », a déclaré Wozniak à Reuters.

PGNiG aurait sécurisé des achats de fournitures de gaz naturel liquéfié (GNL) via un terminal de la Mer Baltique, principalement du Qatar, des États-Unis et de la Norvège, et aurait l’intention d’importer du gaz de la Norvège, y compris ses propres gisements en Norvège via un pipeline de canalisation baltique prévu.

Un certain nombre de découvertes importantes de gaz au large d’Israël et dans les eaux voisines de la Méditerranée orientale au cours de la dernière décennie ont fait d’Israël une perspective potentiellement lucrative pour les grandes entreprises énergétiques.  La région est en train de devenir un nouveau point chaud pour l’exploration et la production de gaz, indique Reuters.

Après deux ans de négociations, Israël a signé un accord avec l’Italie, la Grèce et Chypre à la fin de 2018 pour construire le plus long gazoduc de l’histoire.

 

Source: World Israël News 

 Traduit par PLEINSFEUX.ORG

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »