Publié le 28 octobre, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

JUSTICE SOCIALE EN AMÉRIQUE

Par Karen Schoen – Le 4 octobre 2015

Le Département de l’Éducation de la Floride ne fait pas attention au matériel donné à nos étudiants.  Est-ce le cas pour vous ?  La justice sociale, l’idéologie de l’UNESCO, est maintenant enseignée dans les salles de classes.  La justice sociale soutient l’égalité et la solidarité dans une société en désignant un petit groupe comme une victime.

Afin que nous soyons tous sur la même page, examinons la définition de la justice sociale : La justice sociale est basée sur le concept des droits de l’homme et de l’égalité, et implique un grand degré d’affaires économiques dans lesquelles l’égalité des résultats signifie que toutes les personnes ont la même richesse, indépendamment du travail.  Si la richesse n’est pas égale, alors, le gouvernement a le droit de prendre aux uns et de le donner aux autres.

La justice sociale est un principe fondateur de diverses formes de socialisme, de communisme, de fascisme, de mondialisme, de progressisme et des organisations de coopération économique, mise en œuvre par des impôts progressifs, par la redistribution des revenus, ou même par la redistribution des biens.

Remarquez maintenant qu’il n’y a aucune nécessité pour les étudiants de savoir comment lire ou écrire, de faire des mathématiques, de connaître la science, d’apprendre l’histoire américaine, ni d’en apprendre davantage sur la grandeur de l’Amérique, la Charte des Droits, ou de la Constitution.  Au lieu de cela, aussi longtemps que les étudiants peuvent communiquer les valeurs de l’enseignant, ils passent.  Puisque les « classements » feront qu’un étudiant se sentira exceptionnel et d’autres se sentiront mal dans leur peau, ils ne font que «passer» ou « échouer ».  Ce classement provoque une vue irréaliste du monde comme nous le savons, « le monde – la vie est injuste ».

Le 9 octobre 2011, Jack Chambless, professeur d’économie, au Collège Valencia, à Orlando, a écrit à The Orlando Sentinel on the American Dream.  Ses élèves devaient rédiger un texte expliquant leur définition du rêve américain et de ce qu’ils attendaient que le gouvernement fédéral fasse pour les aider à atteindre leur version de ce rêve.

« Quand on envisage le rôle de Washington, à les aider à atteindre leurs objectifs dans la vie, mes étudiants, dont la plupart ont été éduqués dans les écoles publiques de l’Amérique, ont écrit qu’ils voulaient que le gouvernement »:

  • Doit payer mes frais de scolarité
  • Doit me fournir un emploi
  • Doit me donner de l’argent pour une maison
  • Doit s’assurer que je reçoive des soins de santé gratuits
  • Doit payer pour ma retraite
  • Doit augmenter les impôts sur les riches pour que je puisse avoir plus d’argent, etc.

L’idée de l’auto-responsabilité et des conséquences des actions d’une personne est un ensemble de compétences qui ne sont plus enseignées à l’école.  Le futur processus de décision a été modifié pour faire du choix de premier recours sur le gouvernement.

Un étudiant, qui pensait que son rêve américain pourrait se réaliser avec plus de réglementations gouvernementales, est allé jusqu’à dire : « Nous savons tous qu’il y a beaucoup de mauvais effets secondaires lorsque les règlements sont mis en place, mais, en tant qu’êtres humains, nous ne sommes pas vraiment responsables pour nos propres actions.  Nous avons donc besoin d’un gouvernement pour contrôler ceux qui ne se soucient pas des autres.  Il est logique que nos libertés soient réduites chaque jour avec les nouveaux règlements ».

Le Wall Street Journal a rapporté que, pour la première fois dans l’histoire de notre nation, 51 pour cent des Américains ne paieront pas d’impôts sur le revenu.  Il convient également de noter qu’en 1983, un peu plus de 29 pour cent des Américains ont reçu une forme d’aide gouvernementale.  Aujourd’hui, le chiffre est de 44,4 pour cent.

Comme enseignante à la retraite, avec une maîtrise en études libérales, je n’étais pas surprise avec ce que les « éducateurs » disaient.  Mais, je doute que les élèves ou les parents n’aient compris réellement ce qu’ils demandaient dans leur rêve.  Le contrôle du gouvernement arrive avec un prix lourd.  La vie ne va pas continuer sur la même voie que nous sommes habitués aujourd’hui.  Çà change radicalement.

  • Vous irez dans votre appartement approuvé par le gouvernement
  • Dans votre développement durable avec
  • des vêtements approuvés par le gouvernement,
  • En mangeant votre nourriture approuvée par le gouvernement,
  • Vous irez au travail approuvé par votre gouvernement sur votre vélo.

Voyager ne sera plus possible.  Les voitures et l’essence seront trop chères.  Les soins de santé seront contrôlés et rationnés par le gouvernement.  Votre électricité, l’énergie et la nourriture seront rationnés.  Puisque vous payez maintenant pour tout le monde, les services doivent être équitables ; Alors, la qualité sera inférieure.  Payer pour des services de qualité sera hors de question, trop coûteux pour tous.  Les services fournis seront médiocres. Votre seul but dans la vie sera de travailler pour le gouvernement.  Vous ne parviendrez jamais à payer vos dettes parce que votre salaire sera inférieur.

Les économistes enseignent que l’économie a besoin de votre endettement pour garantir votre travail.  Votre travail assure toujours plus d’emprunts.  La dette ne sera jamais remboursée, mais les débiteurs se feront un plaisir de s’emparer de votre terre et des ressources de l’Amérique.  Après tout, ces programmes massifs offrant des services de qualité inférieure, doivent être payés par vous. Lorsque vous conduisez près des maisons abandonnées, rappelez-vous que, si les fonds de relance étaient utilisés pour aider les Américains, il y en aurait plus que suffisamment pour  l’ensemble des Américains.  Ce n’était pas le plan.  Le plan était les faillites pour niveler le terrain de jeu en le rendant ainsi juste. Résultat net : Vous devrez louer votre maison et ne rien posséder.  La propriété n’est pas juste.

Les programmes d’éducation de mauvaise qualité et les subventions, comme Course au Sommet nous ont apporté une base nationale de données.  Vos enfants seront tenus de « tout dire à l’école ».  Ils devront dire : Combien vous fumez, mangez, buvez, si vous avez des armes, vos associations politiques, vos amis, votre orientation sexuelle.  Maintenant, toutes vos informations personnelles privées seront rapportées dans la Base nationale de données.  Si vous êtes un membre du Tea Party, les hommes blancs ont été classés comme terroristes et, maintenant, avec projet de loi comme la Loi d’Appropriations de la Défense Nationale, le gouvernement n’a plus besoin d’excuses pour venir vous chercher et vous détenir indéfiniment.  Ne vous inquiétez pas, la nouvelle armée intérieure que Barack Obama a promis de créer et de financer, viendra vous chercher.

Les élèves comprennent-ils vraiment la justice sociale ou pensent-ils se joindre à un autre réseau social ?  Comprenez-vous votre nouvelle vie ?  Voyons comment cette justice sociale va travailler, fonctionner pour une famille de la classe moyenne habituée à prendre ses propres décisions.

Alors, que faire si :

Votre gouvernement a déterminé que vous avez accumulé plus de richesses que vos voisins ?  Cela ne sera pas acceptable puisque l’exigence de la justice sociale exige que la richesse soit partagée.  Vous devrez partager votre richesse pour faire place à d’autres familles moins fortunées.  En préparation de la mise en œuvre de la justice sociale, vous devrez maintenant enregistrer toutes les chambres dans votre maison.  Beaucoup de gens ont déjà fait cela en répondant à des sondages de recensement.

Votre enfant va enregistrer les informations sur la Base nationale de données, comme l’exige les subventions de Course au Sommet.  Cette information sera stockée sur la Base nationale de données et sera partagée avec tous les organismes gouvernementaux et corporatifs (pour votre protection) pour surveiller votre conformité avec le programme.  Today, une puce avec l’ensemble de vos informations privées, la banque, la santé, la politique, etc. est maintenant intégrée dans vos cartes de crédit/débit/prestations, de permis de conduire, etc. Finalement, votre salaire net sera déposé sur votre carte.  Tant que vous êtes bien et que vous ne dites rien de péjoratif, vous pourrez garder votre argent.  Parlez … et le gouvernement peut débiter votre compte. (Rappelez-vous la Grèce)

Selon le développement durable, vous et votre conjoint avez droit à 700 pieds carrés.  900 pour une famille de 4.  Votre famille peut occuper une chambre à coucher.  Chacune des autres chambres seront affectées à une autre famille.  Ce programme est ouvert à tous les résidents de la Floride, légaux ou illégaux, travaillant ou non.  Vous serez tenu de vêtir, de nourrir, d’éduquer, ainsi que de fournir un abri, le transport et les soins médicaux à toutes les personnes vivant dans votre maison.  Le Pape a demandé cela aujourd’hui.  Au lieu de combattre l’État Islamique d’Irak et du Levant, ils veulent que vous partagiez votre patrimoine.  Bien que je sois d’accord pour aider les réfugiés, je crois que c’est une réponse à court terme.  Dans le long terme, qui doit fournir les fonds et les armes pour combattre ?  Vous ou le gouvernement ?  Pourtant, le Pape dit que vous devez renoncer à vos richesses.

Ensuite, votre famille ne pourra avoir qu’une voiture, que vous serez incapable de conduire parce que le carburant sera nécessairement trop dispendieux.  Vous serez tenu de redistribuer toutes les autres voitures à ceux qui vivent dans votre maison.

Vous devrez enregistrer votre revenu de sorte qu’il puisse être divisé en parts égales entre ceux qui vivent dans votre maison.  En aucun cas, ceux qui vivent dans votre maison ne sont tenus de payer ou d’aider pour tous les services nécessaires à l’entretien de votre maison.  Ils ne sont pas obligés envers vous pour une raison quelconque, c’est juste votre obligation de payer pour eux, parce que vous avez accumulé trop de richesse et que la richesse doit être partagée de façon égale.

Une fois l’enregistrement terminé, vous devrez transférer la propriété de votre maison ou de votre entreprise à l’état.  La propriété privée n’est pas acceptable en vertu du programme de justice sociale.  Vous ne voulez pas vous inscrire, ne vous inquiétez pas ; Votre enfant sera en mesure de compléter cet enregistrement dans la base nationale de données requise dans la Course au Sommet.

Si vous avez besoin de quelconques références sur comment fonctionne ce programme, nous vous référons à ces modèles de mise en œuvre de la justice sociale à Cuba, en Argentine, au Venezuela, dans l’Allemagne d’Hitler, dans la Russie de Staline, en Hongrie, en Chine et en Pologne.

Si vous sentez que vous avez été sélectionné injustement, alors, contactez le FLDOE et dites-leur que vous vivez dans la République constitutionnelle d’Amérique, et non dans la République communiste d’Amérique.  Exigez que les programmes communistes/socialistes soient retirés des écoles.  Demandez que la Charte des droits, l’exceptionnalisme américain, le nationalisme, l’histoire, l’éducation civique et l’économie soient retournés au programme de la Floride.

Enseigner la justice sociale est anti-américain.

Passez à l’action

Enseignez à la maison chaque fois que c’est possible.  Pouvez-vous enseigner à la maison ?  Allez vers votre pasteur et dites-lui qu’il est temps de commencer une école gratuite à l’église.  Allez à votre école et demandez à voir chaque morceau de papier que votre enfant reçoit à l’école.  Corrigez toutes les erreurs et réclamez que ces commissions et programmes soient retirés de l’école.

Allez à votre conseil scolaire et demandez que ces livres et ces programmes soient retirés des écoles.  Remplacez-les par de nombreux programmes de l’exceptionnalisme américain.  Les résultats des tests sont entrés et vous avez lamentablement échoué.  Pourquoi torturons-nous nos enfants, année après année, avec des programmes qui les préparent pour rien ?  Pourquoi les obligeons-nous à modifier leurs systèmes de croyance ?  La réponse est la Puissance du Contrôle de l’Argent.

Appréciez-vous votre liberté de choix ?  Voulez-vous travailler pour nos enfants, pour notre pays ?

Le président Barack Obama a annoncé un nouveau décret qui autorise les organismes fédéraux à mener des expériences sur le comportement des citoyens américains afin de faire avancer les initiatives gouvernementales.

« Un nombre croissant de preuves démontre que les connaissances des sciences du comportement, résultats des recherches de domaines comme l’économie comportementale et la psychologie de la façon dont les gens prennent des décisions et agissent sur eux-mêmes, peuvent être utilisés pour concevoir des politiques du gouvernement afin de mieux servir le peuple américain », déclare l’ordre exécutif publié mardi.

Le nouveau programme est le résultat d’une proposition de politique que la Maison Blanche a déposé en 2013, intitulée, « Renforcement des capacités fédéral des visions comportementales ».

Selon un document publié par la Maison Blanche à l’époque, le programme a été calqué sur celui mis en œuvre au Royaume-Uni en 2010.   Cette initiative a créé des Équipes de visions comportementales, qui ont utilisé « l’expérimentation itérative » pour tester « les interventions qui feront avancer les priorités anticipées par le gouvernement britannique ».

L’initiative se fonde sur les recherches de l’économiste de l’Université de Chicago,  Richard Thaler, et du professeur de Harvard, Cass Sunstein, qui a également été surnommé le tsar de la réglementation de Barack Obama.  Les deux spécialistes du comportement soutenaient dans leur livre « Nudge » de 2008 que les politiques gouvernementales peuvent être conçues d’une manière qui « pousse » les citoyens vers certains comportements et certains choix.

Les choix souhaités avancent presque toujours les objectifs du gouvernement fédéral, mais, ils sont souvent formulés comme des moyens de réduire les dépenses globales de programme.

Dans sa note de 2013, qui a été rapportée par Fox News à l’époque, la Maison Blanche a ouvertement admis que l’initiative impliquait des expérimentations comportementales.

« Le gouvernement fédéral est en train de créer une nouvelle équipe qui aidera à bâtir la capacité fédérale d’expérimenter avec ces approches et à appliquer des interventions comportementales qui ont été rigoureusement évaluées en utilisant, si possible, des essais contrôlé » déclare le mémo.

Ce document cite des exemples du Royaume-Uni qui ont montré que l’envoi d’une lettre aux contribuables en retard qui déclare que « 9 personnes sur 10 en Grande-Bretagne paient leurs impôts à temps », ont conduit à une augmentation de 15 pour cent dans les paiements des arrérages.

Le nouvel ordre exécutif encourage les organismes fédéraux à « identifier les politiques, les programmes et les opérations où, appliquer les visions scientifiques du comportement peut conduire à des améliorations substantielles du bien-être public, des résultats des programmes et de la rentabilité des programmes, » ainsi qu’à « élaborer des stratégies pour appliquer les idées des visions scientifiques du comportement aux programmes et, si possible, tester rigoureusement et évaluer l’impact de ces idées ».

Pour relancer les programmes, les organismes sont encouragés à recruter des experts scientifiques du comportement à rejoindre le gouvernement fédéral et à développer des relations avec les chercheurs afin de « mieux utiliser les résultats empiriques des sciences du comportement ».

Une fiche d’information envoyé par la Maison Blanche, mardi, démontre que les chercheurs et penseurs de nombreuses universités, du MIT, de Harvard et de l’Institut Brookings, pour ne citer qu’eux, ont signé pour le programme.

Le décret ordonne spécifiquement aux organismes fédéraux d’élaborer des programmes de pressions qui aident les individus, les familles, les communautés et les entreprises « à accéder aux programmes publics et aux avantages par, le cas échéant, la rationalisation des processus qui pourraient autrement limiter ou retarder la participation ».

L’ordre exécutif suggère que ceci peut être réalisé par des « améliorations administratives, raccourcir les délais d’attente et la simplification des formes. »

L’initiative invite également les agences à bricoler avec la façon dont l’information est présentée aux personnes, aux consommateurs, aux emprunteurs et aux bénéficiaires du programme.

« Le contenu, le format, le calendrier et le moyen par lequel l’information est transmise » devraient être pris en considération parce que ces caractéristiques affectent « la compréhension et l’action des individus ».

Dans les programmes qui offrent des choix aux consommateurs, les organismes sont chargés « d’examiner comment la présentation et la structure de ces choix, y compris l’ordre, le nombre et l’agencement des options, peuvent le plus efficacement promouvoir le bien-être public ».

L’ordre suggère également aux agences à jouer avec l’étiquetage de certaines dépenses comme « des avantages sociaux, des impôts, des subventions » ou d’autres incitations pour « promouvoir efficacement » les programmes.

La loi de soins de santé du gouvernement fédéral du président Barack Obama, Obamacare, est remplie de « coup de pouce » de langage et d’expérimentation.

Dans sa feuille de fait, la Maison Blanche a noté que, rappeler aux personnes qui avaient commencé à s’inscrire à Obamacare, a conduit à une augmentation de 13 pour cent dans les demandes dûment remplies.

Pour aider à déterminer quelle présentation a été la plus efficace, le Département de la Santé et des Services sociaux a envoyé une des huit lettres variantes conçues de façon comportementale à chacun des plus de 700.000 personnes qui avaient déjà entamé le processus d’inscription à l’assurance santé,  mais, n’avaient pas encore rempli une demande.

La version la plus efficace de la lettre a généré une augmentation de 13 pour cent.  D’autres lettres, moins efficaces, ont augmenté les taux d’inscriptions d’environ quatre pour cent.

Un autre coup de pouce contenu dans Obamacare a été révélé dans un débat pour savoir si le mandat individuel contenu dans la loi était une hausse des impôts.

Les républicains ont insisté sur le fait que c’était une augmentation d’impôts, mais, la Maison Blanche l’a dépeint comme une pénalité sur la logique que le mot  « impôt » avait une connotation négative.

Alors que l’administration Obama vante les mérites politiques des coups de pouce, d’autres hésitent à monter à bord.

« Je suis très sceptique sur une équipe faisant la promotion des coups de pouce politiques », a déclaré Michael Thomas, un économiste de l’Université de l’Utah, à Fox News, en 2013.

« En fin de compte, les coups de pouce assument qu’un petit groupe de personnes dans le gouvernement en connaissent plus sur les choix que les individus qui les font. »

Source : NewsWithViews.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics