Technologies

Publié le 14 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

La dure vérité au sujet du vaccin de Perry

On a rapporté 17 500 cas de graves réactions médicales, incluant des dizaines de cas mortels.

Par Bob Unruh – Le 27 septembre 2011

Lorsque la représentante du Minnesota, Michele Bachmann, a soulevé la question du Gardasil au gouverneur du Texas, Rick Perry, lors des débats présidentiels, les principaux médias l’ont immédiatement attaquée pour son maintien d’une position indécente : que le vaccin était potentiellement dangereux et devrait certainement ne pas être imposé aux jeunes filles par le gouvernement.

L’attaque de Bachmann « peut lui faire beaucoup plus mal qu’à lui », a déclaré International Business Times, en citant son histoire d’une mère qui se plaignait que le traitement avait rendu sa fille malade. « Bachmann n’a fourni aucune preuve scientifique suggérant qu’il y a un véritable lien entre les retards mentaux et le Gardasil. »

Le rapport dit : « Sur les 35 millions de doses de Gardasil distribuées aux États-Unis, seulement environ 0,05 pour cent des personnes qui ont été vaccinées ont rapporté de quelconques effets secondaires, selon les Centers for Disease Control and Prevention. Les retards mentaux n’en faisaient pas partie. »

Le Washington Post a rejoint les critiques, en disant : « Son offensive a rapidement tourné en défensive lorsque ses commentaires ont été critiqués par une liste très longue de groupes et de personnes, dont Rush Limbaugh, éditorialiste du Washington Post, Ryan Lizza du New Yorker, l’American Academy of Pediatrics et les Centers for Disease Control.

« Dans le sillage des commentaires de Bachmann, » poursuit le rapport, « il ne semble pas y avoir une bien grande quantité d’histoires mettant en doute la sécurité du vaccin Gardasil. Il semble y avoir qu’une seule de ces histoires : un rapport de WISH-TV d’Indianapolis concernant Zeda Pingel, dont la mère affirme qu’elle a éprouvé des problèmes de santé après avoir été vaccinée. »

La publication Student Life de l’Université de Washington accuse Bachmann de faire des gaffes verbales.

« Médecine Effrayante : Révéler le côté obscur des vaccins »

« Le virus lui-même est l’infection sexuelle la plus communément transmissible. Selon les Centers for Disease Control, environ 50 pour cent des adultes américains sexuellement actifs vont contracter le VPH durant leur vie. Le VPH est un problème très réel, et ce vaccin peut aider à prévenir sa propagation. »

« La moitié de notre population étant constituée de femmes, cette allégation, qui ne peut rien faire d’autre que de nuire à la santé des femmes, est inquiétante », a déclaré le groupe.

Mais, les choses semblent tellement différentes quand vous vous référez à un maigre 0,05 pour cent d’un grand nombre de personnes plutôt que d’expliquer exactement ce qui est arrivé aux 17 500 personnes qui ont souffert des graves effets secondaires comme le syndrome de Guillain-Barré, la paralysie de Bell, et même la mort.

La question entourant la campagne électorale est que Perry a publié un ordre exécutif obligeant les jeunes filles du Texas de recevoir le vaccin. Il a effectivement autorisé une procédure d’abstention, et son ordre a été annulé par la législature d’état avant que les inoculations commencent.

Mais, Bachmann, qui a élevé ses propres enfants et a également agi comme parent d’accueil pour des dizaines d’autres, a dit que la question était la liberté et est-ce que le gouvernement devrait contrôler la vie de ses citoyens.

Dans le débat, elle a dit que l’Acte de Perry était « une violation du droit à la liberté ».

« Nous ne pouvons pas oublier que, au sein de cet ordre exécutif, il y avait une grande compagnie pharmaceutique qui a fait des millions de dollars en raison de ce mandat », poursuit-elle. « S’agit-il de la vie des gens ou des millions de dollars pour une compagnie pharmaceutique? »

Perry a déclaré que le don du fabricant des vaccins, Merck, était de seulement 5 000 $ et s’est dit insulté si Bachmann suggérait qu’il pourrait être « acheté pour 5 000 $ ».

« Je suis offensée pour toutes les petites filles qui n’ont pas eu le choix. C’est pour cette raison que je suis offensée, » a-t-elle répondu.

Ni la campagne de Bachmann, ni la campagne de Perry n’ont donné suite aux demandes d’entrevues de WorldNetDaily à ce jour.

Mais, les critiques de Perry soulignent que le vaccin est censé répondre à une maladie uniquement transmise par les activités sexuelles, et la question n’est pas banale à cause des arguments cliniques que les partisans du Gardasil dépeignent.

« Ce qu’ils ne vous disent pas, c’est que des milliers de jeunes filles ont expérimenté des réactions très indésirables aux vaccins contre le VPH, certaines sont même mortes (au dernier décompte, au moins 103 vies ont été perdues). Nous devons absolument faire quelque chose. Ces filles ont besoin de notre aide! Ces filles ont des réactions telles que : des convulsions, des chocs, des vertiges, de la fatigue, de la faiblesse, des maux de tête, des maux d’estomac, des vomissements, des douleurs musculaires, des douleurs articulaires, des problèmes auto-immunitaires, des douleurs thoraciques, des pertes de cheveux, des pertes d’appétit, des changements de personnalité, de l’insomnie, des tremblements des mains/jambes, des faiblesses des bras/jambes, des essoufflements, des problèmes cardiaques, de la paralysie, des démangeaisons, des rougeurs, des enflures, des douleurs musculaires, des douleurs pelviennes, des douleurs nerveuses, des changements de leur cycle menstruel, des évanouissements, des ganglions lymphatiques enflés, des sueurs nocturnes, des nausées, des pertes temporaires de la vision/auditive pour n’en citer que certaines d’entre elles! »

En fait, le gouvernement lui-même a documenté les décès provenant des réactions aux vaccins, bien que le total ne corresponde pas aux déclarations de décès.

D’une façon anecdotique, les documents du gouvernement confirment :

• Le cas d’une jeune femme de 19 ans qui a reçu le Gardasil et a rapporté, « des maux de tête, des nausées, des étourdissements, des refroidissements, de la fatigue, des essoufflements, des douleurs à la poitrine, des crampes graves ». Elle est morte « d’arythmie cardiaque aiguë ».

• Une jeune fille de 13 ans a été vaccinée et, 10 jours plus tard, a développé une fièvre. Selon les rapports fédéraux, elle « n’a pas récupéré et a été admise à l’hôpital. Elle a développé une dyspnée et est tombée dans le coma. Elle est morte cette même journée ».

• Et une jeune fille de 10 ans a développé « une perte progressive de la force dans les extrémités inférieures et supérieures presque totalement. Des études de conduction nerveuse ont démontré un syndrome de Guillain-Barré ». L’affaire a été considérée comme une « menace vitale immédiate ».

Ces rapports ont été suivis au cours des années par Judicial Watch, un organisme combattant la corruption à Washington, depuis l’approbation du médicament par la Food and Drug Administration.

« Dire que le Gardasil a un dossier de sécurité suspect est un gros euphémisme. Ces rapports sont troublants et démontrent que la FDA et les autres autorités en santé publique peuvent être endormies aux commandes », a déclaré Tom Fitton, président de l’organisation, à WorldNetDaily lorsque les rapports de décès et de maladies ont commencé à arriver.

Judicial Watch a lancé une enquête approfondie du dossier de sécurité du Gardasil, en 2008, après que le fabricant du médicament, Merck & Co., a commencé à faire d’importantes pressions sur les législatures des états afin d’imposer l’exigence que toutes les jeunes filles reçoivent leur produit.

C’est en 2008 que Judicial Watch a obtenu des documents de la FDA documentant la description des complications « des chocs anaphylactiques », « de l’écume à la bouche », « des convulsions du grand mal », « des comas » et « des paralysies » reliés au Gardasil. Le médicament vise à traiter le virus du papillome humain transmis sexuellement, que les chercheurs estiment être un indicateur pour les futurs cas de cancers du col utérin. La société voulait qu’il soit obligatoire pour toutes les écolières.

Les documents fédéraux documentent environ trois douzaines de décès aux États-Unis, bien qu’une organisation militante déclare qu’il y aurait eu près de 70 décès, près de 800 réactions « sérieuses » et des milliers de réactions mineures.

La porte-parole de Merck, Jennifer Allen Woodruff, a dit à WorldNetDaily que le médicament répondait à un besoin médical, celui de réduire les taux de VPH.

Elle a dit que le médicament avait été largement approuvé dans le monde, avec 120 pays l’ayant examiné et ayant approuvé son utilisation.

« Rien n’est plus important pour Merck que la sécurité de nos vaccins et ceux qui les utilisent », a-t-elle dit. « Les faits sont clairs au sujet du Gardasil, et son efficacité et sa sécurité … ont été établies. »

Elle a refusé de dire si Merck avait fait des pressions sur les législateurs des états pour qu’ils promulguent des lois qui obligeraient la vaccination chez les enfants et les familles, au lieu d’offrir que la compagnie centre ses efforts de lobbying en ce qui concerne les « exigences scolaires potentielles » dans certains états.

Elle dit que l’objectif de l’entreprise était simplement de fournir des informations à ceux qui prennent de telles décisions.

Cependant, le vaccin a eu quelques ratés. L’agence France-Presse a rapporté, en 2009, que les autorités espagnoles avaient retiré des dizaines de milliers de doses du vaccin lorsque deux adolescentes ont été hospitalisées.

Au Royaume-Uni, une enquête a été lancée après que deux jeunes filles soient mortes suite à l’injection du médicament.

Et le Daily News and Analysis de l’Inde a déclaré que le Conseil indien de recherche médicale a suspendu un programme de vaccinations du cancer du col de l’utérus pour les filles après la mort de quatre jeunes filles et des complications pour 120 autres.

La vérité sur le Gardasil a lancé une vidéo, appelée One More Girl, qui publie des « questions » en rapport avec la sécurité du Gardasil.

Clark Baker, de Office of Medical and Scientific Justice, a déclaré que la performance du produit Gardasil lui-même était sans importance.

« Le problème, c’est quand les fonctionnaires ou les législateurs ordonnent aux parents et exigent que les écoles donnent des vaccins qui n’ont pas fait leurs preuves. »

LIFE news a rapporté que Perry avait reconnu que l’ordre administratif qu’il avait émis était une erreur.

« J’ai signé un ordre exécutif qui permettait des abstentions, mais le fait est que je n’ai pas fait mes recherches suffisamment bien pour comprendre que nous avions besoin d’avoir une importante conversation avec nos citoyens, » a-t-il dit. « Je déteste le cancer. »

Chez Alliance for Human Research Protection, il a été rapporté, il y a quelques semaines, que le bilan officiel du Gardasil avait atteint 68 décès.

« La vaccination obligatoire contre le VPH est inconcevable. Le VPH n’est pas transmissible en milieu scolaire. Il se communique uniquement par contact sexuel et il faut que le virus du papillome humain (VPH) soit présent dans 50 pour cent de la population sexuellement active. Le VPH ne se développe pas automatiquement en cancer dans l’écrasante majorité de la population. Le VPH est le plus souvent bénin, et aucun traitement n’est nécessaire, » a déclaré l’organisation.

« En outre, la détection précoce des cellules précancéreuses du col utérin est facilement décelée lors des examens de routine que les femmes sexuellement actives aux États-Unis subissent systématiquement. Et les conditions précancéreuses du col utérin sont éminemment traitables. »

« Par conséquent, le cancer du col de l’utérus ne pose pas un danger majeur pour tous les enfants. En outre, le risque du vaccin lui-même n’est pas justifiable, » a indiqué le groupe.

http://www.wnd.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=349469

Mots clés: , , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics