Partager avec les autres
Table des matières

Par Cliff Kincaid – Le 11 avril 2022

Roger Aronoff, directeur exécutif et rédacteur en chef de la Commission des citoyens sur la sécurité nationale, observe : « Entre les États-Unis et l’Union Européenne, la Russie a vendu pour plus de 30 milliards de dollars de pétrole et de gaz depuis le début de la guerre, tandis que leur aide militaire combinée à l’Ukraine est inférieure à 5 milliards de dollars ». Il semble que certaines forces occidentales souhaitent que l’ancienne république soviétique perde sa guerre avec la Russie.

Dans le même temps, dans une autre initiative politique, la Russie a noué des liens avec certains partis politiques « d’extrême droite » en Europe, comme Marine Le Pen du Front national français, qui a reçu un financement du Kremlin lors d’une course précédente. Elle a échoué dans le passé à remporter la présidence française, mais, a couru fort au premier tour de l’élection présidentielle française de cette année. Certains pensent qu’une « coalition rouge-noire », avec Le Pen et les communistes, dirigée par Jean-Luc Mélenchon, pourrait éventuellement prendre le pouvoir.

Certains groupes et personnalités européens dits « d’extrême droite », dont Orban en Hongrie, débitent des opinions pro-chrétiennes et voient en Vladimir Poutine, l’ancien espion du KGB, le modèle d’un leader fort et conservateur qui défend les valeurs traditionnelles et s’oppose à l’Occident décadent. C’est une tromperie majeure du Kremlin, mais, Orban, qui s’oppose aux sanctions contre la Russie pour avoir envahi l’Ukraine, a ses partisans en Occident, comme Tucker Carlson de Fox News.

Un conservateur américain peut s’opposer à Orban sans embrasser son ennemi juré, le financier George Soros.

Ici, l’effort de Steve Bannon et de ses collaborateurs sur des programmes tels que « War Room » et les plate-formes « Frank Speech » de Mike Lindell est de transformer le Parti Républicain en un de ces partis de type populiste ou nationaliste favorables aux Russes. Par conséquent, Tucker Carlson soutient que la guerre contre l’Ukraine a eu lieu parce que Poutine était légitimement préoccupé par ses propres frontières.

Plutôt que d’encourager les États-Unis à fournir les armes dont l’Ukraine a besoin pour gagner la guerre, comme des avions de chasse, ces conservateurs exhortent Biden à être encore plus prudent avant d’offenser Poutine.

« Arrêtez de défendre les mensonges de Poutine » était l’une des demandes formulées par les Américains d’origine ukrainienne devant une église en Californie où Carlson a récemment pris la parole.

Ces mensonges menacent d’entacher le mouvement conservateur, à l’approche d’élections critiques, rendant les éléments du Parti Républicain indulgents face aux crimes de guerre et au génocide.

Le plan de jeu russe est simple : Détruire l’Ukraine en tant que nation indépendante qui fonctionne et perturber les économies occidentales en même temps, tout en utilisant ses dupes en Occident pour semer la confusion dans l’opinion sur les enjeux en Ukraine.

Certains conservateurs se plaignent que le président ukrainien Zelensky, comme Trump, ait participé aux réunions du Forum Économique Mondial (WEF), dirigé par Klaus Schab. Ils pensent que cela fait en quelque sorte de Zelensky un pion des mondialistes. Mais, voici ce que Poutine a déclaré au WEF en 2021 :

« Je suis allé à Davos plusieurs fois, assistant aux événements organisés par M. Schwab, même dans les années 1990. Klaus vient de rappeler que nous nous sommes rencontrés en 1992. En effet, pendant mon séjour à Saint-Pétersbourg, j’ai visité cet important forum à plusieurs reprises. Je tiens à vous remercier pour cette opportunité aujourd’hui de transmettre mon point de vue à la communauté d’experts qui se rassemble sur cette plate-forme de renommée mondiale grâce aux efforts de M. Schwab. »

Selon un communiqué de presse officiel, le Forum Économique Mondial a déclaré que la Russie jouerait « un rôle de premier plan dans l’élaboration de la trajectoire de la quatrième révolution industrielle », le Forum Économique Mondial coparrainant un centre pour la quatrième révolution industrielle en Russie qui se concentrait sur l’Intelligence Artificiel, Internet des objets, les technologies 5G, blockchain et autres « crypto-mécanismes » pour développer les monnaies numériques.

En bref, le Forum Économique Mondial travaillait main dans la main avec Poutine, Klaus jouant le rôle de la marionnette de Poutine.

En utilisant la « crise climatique » et les pénuries alimentaires à venir comme excuse, nous pouvons anticiper que l’Europe deviendra « verte », comme les États-Unis sous China Joe. Cela donne à la Russie et à la Chine plus d’influence dans le monde alors que l’Occident prétend que l’éolien et le solaire peuvent alimenter une économie industrielle moderne avec des batteries peu fiables qui perdent leur charge.

Pour comprendre tout cela, je recommande notre rapport d’il y a cinq ans sur les tromperies soviétiques/russes dans l’arnaque du réchauffement climatique et du changement climatique. Le prétendu retrait occidental des sources d’énergie russes est utilisé pour imposer le programme « vert » de la Russie en Occident.

La Russie gagne dans les deux cas, récoltant les bénéfices de la prise de l’Ukraine, ou d’une partie de celle-ci, et devenant une station-service pour le communisme international, dirigé par la Chine.

Cela constitue « l’eurasianisme géopolitique », une renaissance de l’empire russe qui inclut l’Iran islamique et a été proposée par un conseiller du parti Russie unie de Poutine, Alexander Dugin.

Alors Poutine prend l’Ukraine, ou sa majeure partie, et vend ensuite son pétrole, son gaz et son charbon à d’autres clients. Étant donné que China Joe ne veut pas que l’Amérique exploite ses propres ressources naturelles pour combler la différence de manière permanente, Poutine gagne même s’il perd divers pays européens en tant que clients.

Pendant ce temps, l’Europe et l’Amérique passent au vert, affaiblissant leurs propres économies face à ce défi géopolitique.

Dans son article de 1998 sur « l’Enviro-Communisme », la base de notre propre rapport, l’analyste Natalie Grant a expliqué en détail comment la campagne de tromperies soviétiques, utilisant le climat comme outil d’organisation, a été développée. Il a été lancé après le soi-disant effondrement de l’État Soviétique, lorsque Mikhaïl Gorbatchev, le dernier président soviétique, s’est lancé dans une croisade environnementale, en utilisant les Nations Unies et d’autres organisations internationales.

Une fois que l’Europe aura accepté de couper les achats de charbon, de pétrole et de gaz à la Russie, une nouvelle poussée « verte » sera en cours. Oubliez le fait que le passage au vert nous a mis dans ce pétrin en premier lieu.

Rappelez-vous que la chancelière allemande Angela Merkel, un agent russe présumé, avait rendu l’Allemagne plus dépendante du pétrole, du gaz et du charbon russes en mettant fin au programme d’énergie nucléaire de l’Allemagne.

Le nouveau gouvernement allemand est plus vert, avec la Ministre allemande des Affaires Étrangères Annalena Baerbock, membre du Parti Vert, proposant que l’Allemagne cesse toutes les importations d’énergie fossile en provenance de Russie. Cela semble difficile pour la Russie, à l’exception du fait que la Russie vendra ses ressources ailleurs.

Grant avait prédit : « La protection de l’environnement peut être utilisée comme prétexte pour adopter une série de mesures destinées à saper la base industrielle des pays développés ».

C’est l’avenir de l’Amérique, alors que nous sommes confrontés à des prix du gaz plus élevés, sans parler de la hausse des taux d’intérêt et de l’inflation, provoquant un ralentissement économique, voire une récession.

Pendant ce temps, la Russie conclura un « accord de paix » avec la « communauté mondiale », les Nations Unies et l’Union Européenne, qui inclura la prise d’une plus grande partie de l’Ukraine. C’est la « solution diplomatique » préconisée par Glenn Greenwald, le commentateur d’extrême gauche qui apparaît fréquemment dans l’émission Fox de Tucker Carlson.

La Russie gagne. L’Ukraine et l’Amérique perdent.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »