LES FOSSILES : TÉMOIGNAGE DES MONDES PERDUS OU PREUVES DE L’ÉVOLUTION BIOLOGIQUE ?

LES FOSSILES : TÉMOIGNAGE DES MONDES PERDUS OU PREUVES DE L’ÉVOLUTION BIOLOGIQUE ?

Partager avec les autres

– Par Sinaseli Tshibwabwa. Ph.D.

Pendant plus ou moins 200 ans, le monde a été imprégné d’évolutionnisme. Les scientifiques évolutionnistes nous ont habitués à interpréter les faits biologiques, paléontologiques, géologiques, physiques, astronomiques, sociologiques sous la lunette grossissante d’un monde en perpétuelle transformation ou évolution.

La théorie évolutionniste suppose que les êtres vivants et l’univers entier sont le résultat d’une évolution lente, graduelle, au hasard (donc aveugle), par la sélection naturelle. Ces dernières années, de nombreux scientifiques ont réexaminé les faits soutenant cette théorie. Ils ont pu mettre en évidence des incohérences, des contradictions, des canulars et autres magouilles qui, dans d’autres disciplines scientifiques, auraient provoqué l’abandon pur et simple de la théorie sinon la moquerie des partisans de la théorie.  Mais, ce n’est pas le cas. C’est plutôt ceux qui font la critique objective et qui veulent que l’on sorte des sentiers de l’évolution pour ouvrir de nouveaux horizons à la science qui subissent des attaques de la part des évolutionnistes, des campagnes de dénigrement de la part de leurs homologues. Le présent article se veut une autre lecture des fossiles. Nous parlent-ils d’évolution ou témoignent-ils des mondes perdus ?  Lire la suite …

(Concernant la vidéo ci-haut allée à 2hrs 6minutes pour le sujet des fossiles)

Source : ASCQ

PLEINSFEUX.ORG

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »