Covid-19

Publié le 27 septembre, 2021 | par Equipe de Pleinsfeux

0

MEURTRE-SUICIDE INSTANTANÉMENT CLASSE PARMI LES DÉCÈS DUS AU COVID

Attkisson : « Les totaux que nous avons entendus depuis le début de la pandémie pourraient être largement trompeurs ».

Par Bob Unruh – Le 20 septembre 2021

Les meurtres-suicides instantanément classés parmi les décès dus au COVID.

Kristin Reilly est décédée l’année dernière d’une blessure par balle à la tête.

Mais, les responsables du Colorado ont déclaré que la cause réelle de sa mort était la COVID-19.

De même, son mari, Lucais Reilly, après avoir prétendument tiré sur sa femme dans la tête, a retourné l’arme contre lui et s’est suicidé.

Il est également décédé de la COVID, a déterminé la bureaucratie de l’état d’extrême gauche.

Les détails proviennent d’un nouveau rapport de la journaliste d’investigation Sharyl Attkisson, qui a noté l’explication de la coroner Brenda Bock dans le comté de Grand, où ces deux décès se sont produits.

« J’ai eu un homicide-suicide fin novembre 2020, et, le lendemain, il est apparu sur le site web de l’état en tant que décès de la COVID », a déclaré Bock.  « Et, c’étaient des blessures par balle.  Et j’ai immédiatement remis cela en question parce que je n’avais même pas encore signé les certificats de décès, et l’état les signalait déjà comme des décès liés à la COVID ».

Bock a expliqué que nulle part dans les certificats de décès n’est mentionné la COVID.

« Nous avons donc un homicide, un suicide, rien à voir avec la COVID. »

Cette affaire, cependant, n’avait rien sur les deux « décès » ultérieurs du Grand Comté qui « sont apparus sur le décompte COVID de l’état », a expliqué Attkisson.

C’est parce que ces personnes « étaient en fait encore en vie ».

Les commissaires du comté ont demandé à l’état de corriger ses rapports et, finalement, des ajustements ont été apportés, mais, James Caruso, médecin légiste en chef à Denver, a déclaré que le même problème avait été constaté dans tout l’état.

Il a déclaré à Attkisson : « Je pense qu’au début, les personnes qui signaient les certificats de décès le faisaient probablement avec précision.  Mais, à un certain niveau, peut-être au niveau de l’état, peut-être au niveau fédéral, il est possible qu’ils fassent des références croisées aux tests COVID.  Et que les personnes testées positives pour la COVID étaient répertoriées comme un décès relié au COVID, quelle que soit leur véritable cause de décès. »

Il a déclaré avoir averti le département d’état de la Sécurité Publique qu’il y avait, en fait, des différences significatives entre mourir « de » la COVID ou « avec » la COVID.

Le problème est que le nombre de morts aux États-Unis est imputé au virus qui s’est probablement échappé d’un centre de recherche chinois où les scientifiques travaillent sur la façon de les rendre plus dangereux.

Quelque 640.000 décès aux États-Unis ont été imputés à la COVID depuis son arrivée au début de 2020.  Certains accusent que le nombre de morts est beaucoup plus élevé, d’autres plus bas.

Mais, cela a été ouvertement politique, les organisations médiatiques traditionnelles accusant le président Trump des 300.000 ou 400.000 premiers décès survenus pendant sa présidence.

Mais, ils ont été remarquablement silencieux sur le même nombre de décès sous la présidence de Biden.

Bock a déclaré à Attkisson qu’elle avait discuté des erreurs du système de l’état avec le gouverneur Jared Polis.

« Il m’a dit qu’il ne croyait pas que c’était juste, mais il n’allait pas les faire retirer [les victimes d’homicide et de suicide] du décompte parce que tous les autres états le faisaient de cette façon, donc nous allions le faire aussi ».

Polis a refusé d’être interviewé par Attkisson, mais un porte-parole a déclaré que le site web de l’état a ajouté une note expliquant que certains décès « se sont produits alors que l’individu avait la COVID-19 ».

Sous le mandat de Polis, l’état du Colorado a signalé un peu moins de 14.000 décès « COVID », dont environ la moitié sont décédés « avec » la COVID.

Attkisson a rapporté : « Les implications évidentes sont énormes.  Si un nombre aussi important de « décès COVID » du Colorado n’était pas directement causé par la COVID, ou même pas du tout lié dans certains cas, et si cela se confirme dans d’autres états, cela signifie que le les totaux nationaux que nous avons entendus depuis le début de la pandémie pourraient être largement trompeurs. »

La Dre Deborah Birx, qui fait partie du groupe de travail sur le coronavirus de la Maison Blanche, a déclaré que le processus est simple.

« Si quelqu’un meurt avec la COVID-19, nous comptons cela comme un décès du à la COVID-19 », a-t-elle déclaré.

Cela conduit dans le Colorado à des décès par COVID dans des accidents de la circulation et des décès dans des maisons de soins, « même si les médecins traitants ont déclaré qu’ils n’étaient pas liés au coronavirus », a rapporté Attkisson.

À Nashville, Hal Short est décédé d’un cancer après avoir été testé négatif pour la COVID, mais, sa femme a toujours vu sa mort décrite comme étant causée par la COVID, a rapporté Attkisson.  Voir le rapport ici 

Anthony Fauci, conseiller médical en chef de Biden, insiste toujours sur le fait que le nombre de victimes de la COVID « est probablement plus élevé ».

Bock a expliqué à Attkisson : « Je crois que la Covid est réelle.  Et je pense que les gens en tombent très malades.  Et je pense qu’un petit nombre en meurt.  Je ne pense pas qu’un homicide-suicide appartienne à ce nombre ». 

Source: Wnd 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics