Santé

Publié le 24 juillet, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

PUNI POUR CRITIQUER LES VACCINS

Un médecin californien, critiquant les vaccins, est puni pour avoir exempté un garçon de 2 ans de toutes les vaccinations infantiles.

Par Soumya Karlamangla – Le 29 juin 2018

Dans une décision qui pourrait indiquer comment les débats violents au sujet des vaccins en Californie se dérouleront dans les années à venir, le Conseil Médical de la Californie a ordonné 35 mois de probation pour le Dr Bob Sears, un pédiatre du comté d’Orange bien connu pour être sympathique envers les parents opposés aux vaccins.

En 2016, le conseil a menacé de révoquer la licence médicale de Bob Sears pour avoir écrit à tort un billet de médecin pour un garçon de deux ans qui l’exemptait de toutes les vaccinations infantiles.  Cette semaine, le Conseil Médical s’est entendu sur une punition moindre.

Bob Sears peut continuer à pratiquer la médecine, mais devra suivre 40 heures de cours de médecine par année, ainsi qu’un cours d’éthique, et être suivi par un autre médecin.  Il doit également aviser tous les établissements hospitaliers et médicaux où il exerce et il n’est pas autorisé à superviser les adjoints aux médecins ou les infirmières praticiennes.

Les partisans du docteur ont exprimé leur soulagement de ne pas avoir été plus sévèrement punis, tandis que les critiques étaient heureux que l’état fasse plus que simplement le réprimander, comme certains l’avaient craint.

« Ce n’est pas une décision banale, ce n’est pas une gifle sur la main », a déclaré le professeur de droit de UC Hastings, Dorit Reiss.  « Cela limite vraiment sa capacité à pratiquer … il est maintenant un médecin sous surveillance ».

Bob Sears s’est retrouvé dans l’eau chaude parce que, selon le Conseil Médical, il a rédigé une exemption de vaccin pour un jeune garçon sans obtenir d’informations médicales de base, comme les antécédents de vaccins de l’enfant. Il a pris la mère du garçon au mot quand elle a dit que son fils a perdu la fonction urinaire et est devenu mou en réponse aux immunisations précédentes, selon le dépôt.

Bob Sears a réglé son cas pour ne pas avoir à subir son procès.  La probation est la punition la plus courante pour les médecins en Californie accusés d’actes répréhensibles.  Au cours du dernier exercice, le conseil a retiré 57 permis et mis en probation 197 médecins.

« De nombreux parents, y compris moi-même, sont soulagés que le Dr Bob Sears maintienne sa pratique et continue de servir ses patients qui comptent sur lui », a déclaré Rebecca Estepp, qui fait partie d’un groupe qui supporte les cédules alternatives des vaccins.

La bataille de Bob Sears, cependant, ne semble pas terminée.  Dans une publication sur Facebook, vendredi, il a renié toute action répréhensible.

« N’est-ce pas mon travail d’écouter mes patients et de croire ce qu’un parent dit être arrivé à son bébé ?  N’est-ce pas ce que tous les médecins font avec leurs patients ? » a écrit Sears.  « Après tout, je ne veux pas qu’un enfant reçoive un traitement médical qui pourrait causer plus de mal.  Je veux d’abord ne pas faire de mal, à chaque fois ».

Bob Sears a également déclaré que le Conseil Médical comptait quatre cas de plus, l’accusant d’avoir rédigé des exemptions inappropriées au sujet des vaccins.  Des fonctionnaires du Conseil Médical ont déclaré que les enquêtes étaient confidentielles et qu’ils ne pouvaient pas confirmer qu’il y avait plus de cas contre le Dr Bob Sears.

« Il semble qu’il y ait une tentative de me garder en probation pour le reste de ma carrière médicale », a écrit Bob Sears.

Les exemptions de vaccins sont devenues un élément central du débat sur la vaccination en Californie ces dernières années.

Après une épidémie de rougeole originaire de Disneyland, la Californie a adopté une loi sévère sur les inoculations en 2015.  La nouvelle loi, connue sous le nom de SB277, empêche les parents de citer des croyances religieuses ou toutes les autres croyances personnelles pour ne pas faire vacciner leurs enfants. Maintenant, les enfants doivent avoir une note du médecin s’ils n’ont pas leurs vaccins.

La loi fait de la Californie un des trois seuls états à exiger que les parents aient une raison médicale pour ne pas faire vacciner leurs enfants.  En vertu de la nouvelle réglementation, les médecins déterminent ce qui peut être considéré comme une exemption médicale.

Certains défenseurs de la santé publique ont critiqué les médecins qui ont annoncé en ligne qu’ils écriraient des exemptions pour les enfants souffrant d’asthme ou d’affections cutanées telles que le psoriasis.

Beaucoup se sont tournés vers l’affaire Sears pour voir avec quelle agressivité la Californie patrouillerait les médecins qui rédigent des exemptions pour les enfants.

« Cela m’a semblé être la meilleure décision qui allait tomber …  Je ne crois pas que le conseil d’administration veuille vraiment s’impliquer », a déclaré le Dr Jay Gordon, un pédiatre de Santa Monica qui soutient Bob Sears. « Je pense que la loi est assez claire au sujet des exemptions médicales, c’est entre les mains du médecin qui connaît le mieux le patient ».

Des milliers de parents qui avaient invoqué des croyances personnelles pour se sortir des vaccinations ont pris leurs enfants pour les faire vacciner après l’entrée en vigueur de la loi, ce qui a fait grimper les taux de vaccination globaux.  Mais, certaines écoles continuent d’avoir des taux d’enfants vaccinés dangereusement bas, en grande partie parce que de nombreux étudiants ont obtenu de nouvelles exemptions médicales.

Catherine Martin, du groupe en faveur des vaccins, California Immunization Coalition, a déclaré qu’elle s’attendait à ce que la décision de Bob Sears fasse réfléchir à deux fois les médecins à la possibilité de rédiger des exemptions sans vérifier les dossiers médicaux.

« J’espère que cela leur donnera une pause et les aidera à comprendre que ce n’est pas acceptable », a déclaré Catherine Martin« Je pense que c’est un signal que le Conseil Médical prend ces infractions au sérieux ».

En plus de la plainte qui a déclenché l’enquête sur Bob Sears, plus de 50 autres ont été déposées contre des médecins accusés d’avoir improprement écrit des exemptions au cours des trois dernières années, selon le Conseil Médical de l’état.  Environ la moitié ont fait l’objet d’une enquête et ont été classées sans aucune mesure disciplinaire, tandis que les autres sont toujours pendantes.

Bob Sears a déclaré vendredi qu’il était fatigué de garder le silence au cours des deux dernières années alors que son cas était en cours.  Il a ajouté qu’il se battrait jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de lois obligatoires sur les vaccinations.

« Cela m’inquiète de voir des Conseils Médicaux remettre en question les exemptions accordées aux familles qui ont souffert de graves réactions vaccinales », a-t-il dit.  « Plus de médecins doivent défendre leurs patients, en particulier ceux qui sont les plus vulnérables.  Je vais continuer à défendre ces enfants ».

Source : Latimes 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics