Fin des Temps

Publié le 02 septembre, 2021 | par Equipe de Pleinsfeux

0

TENDANCES APOCALYPTIQUES

Par Samuel David Meyers – Août 2021

« Et si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat ? » (I Corinthiens 14:8)

« Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre.  Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. »   (Matthieu 24:7-8)

« Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.  Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes. »   (2 Timothée 3:12-13)

« Celui qui atteste ces choses dit : Oui.  Je viens bientôt.  Amen !  Viens, Seigneur Jésus ! »   (Apocalypse 22:20)

En regardant une récente émission d’information, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer les images dramatiques affichées à l’écran.  Il a été question de sécheresse, d’incendies de forêt, de violence dans les rues et d’une nouvelle vague de cas de Covid-19 provoquée par une variante du coronavirus originaire d’Inde et communément appelée variant Delta.  L’actualité de notre époque a pris un ton résolument apocalyptique, et c’est un fait indéniable que nous vivons une époque périlleuse.  Alors que l’Américain moyen peut être réticent à suggérer un contexte spirituel ou même prophétique aux événements actuels, ceux qui étudient fidèlement la Parole de Dieu pourraient discerner une familiarité surprenante parmi les images qui nous sont montrées dans les nouvelles.  S’il semble qu’il y ait quelque chose de familier à propos de ce que nous voyons se passer sous nos yeux, c’est peut-être parce que le livre de l’Apocalypse déclare que la terre serait brûlée par une grande chaleur (Apocalypse 16:8-9) et nous voyons maintenant des vagues de chaleur et des feux de forêt.  Jésus-Christ a averti qu’il y aurait famine et peste dans les jours précédant son retour (Matthieu 24:7-8) et nous assistons maintenant à une sécheresse dévastatrice et à la pandémie de coronavirus, qui semble s’aggraver une fois de plus.  Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a également averti que les derniers jours de l’existence de la terre ressembleraient fortement aux jours de Noé (Luc 17:26) qui étaient caractérisés par une violence généralisée (Genèse 6:11).  Non seulement nous assistons à une violence horrible dans les rues de nos plus grandes villes, mais les passagers des compagnies aériennes belligérants et les clients des restaurants désagréables démontrent que beaucoup de gens ont oublié le concept des bonnes manières.  De plus, l’hostilité s’intensifie envers ceux qui ont choisi de ne pas recevoir les vaccins contre la Covid-19, et des rapports récents suggèrent que ceux qui continuent de refuser les vaccins seront contraints de vivre une vie très restreinte.  Les hommes méchants et les séducteurs empirent de plus en plus, tout comme l’apôtre Paul l’avait prédit (II Timothée 3:13), et alors que nous voyons les conditions mondiales se détériorer, les enfants de Dieu se retrouveront sans aucun doute à crier : « Amen, Viens, Seigneur Jésus ! » (Apocalypse 22:20)

La nouvelle ségrégation

Pendant un temps, il a semblé que le coronavirus qui cause le Covid-19 commençait enfin à disparaître aux États-Unis.  Cependant, ces dernières semaines, la variante Delta du coronavirus s’est propagée rapidement et, au 22 juillet 2021, ce pays enregistrait environ 40.000 cas de Covid-19 chaque jour.  Le Dr Ashish Jha, doyen de l’École de Santé Publique de l’Université Brown, pense que la situation va empirer.  « Je pense que les gens sous-estiment à quel point cela va s’aggraver », a déclaré le médecin.  Il a poursuivi en disant : « Cela pourrait culminer en septembre, mais nous sommes loin du pic, en ce moment, nous traitons environ 40.000 cas par jour.  Il va monter considérablement plus haut avant d’atteindre un pic. »

Alors que la variante Delta continue de se propager, il y a une acrimonie croissante envers ceux qui ont refusé les vaccins contre la Covid.  En parlant de refus de vaccination, dans une récente entrevue, le gouverneur de Virginie-Occidentale, Jim Justice, s’est plaint « qu’ils ne pensent pas bien ».  Il a ensuite suggéré que la seule façon pour ces personnes d’accepter de se faire vacciner est que de nombreuses personnes meurent.  « Je déteste dire ça, c’est ce qui les mettrait au bord du gouffre, c’est qu’il y ait énormément de gens qui meurent.  La seule façon pour que cela se produise est une catastrophe dont aucun de nous ne veut. »  Plus tard dans l’entrevue, le gouverneur de la justice a déclaré que ceux qui refusent les vaccins participent à une « loterie de la mort ».

Le gouverneur de l’Alabama, Kay Ivey, qui est républicain, n’a pas retenu ses sentiments amers envers les non vaccinés.  « Les gens sont censés avoir du bon sens.  Mais il est temps de commencer à blâmer les gens non vaccinés, pas les gens ordinaires.  Ce sont les personnes non vaccinées qui nous laissent tomber », a déclaré le gouverneur Ivey.  Remarquez comment elle différencie les « non vaccinés » des « personnes ordinaires », impliquant ainsi que ceux qui refusent les vaccins sont anormaux, irréguliers et inférieurs.  Le Dr William Schaffner, professeur à la Division des Maladies Infectieuses du Vanderbilt University Medical Center, a également adopté une position accusatrice lorsqu’il a insisté sur le fait que « les personnes non vaccinées sont des usines de variantes potentielles ».

Le maire de New York, Bill De Blasio, a également exprimé sa consternation envers les non vaccinés.  « Nous avons essayé purement volontaire pendant plus de six mois.  Nous avons essayé toutes les formes d’incitation.  Mais maintenant, nous devons aller plus loin ; Nous avons atteint les limites d’un système purement volontaire.  Il est temps pour plus de mandats », a exigé le maire De Blasio.  Il a ensuite exhorté les employeurs à insister pour que leurs employés se fassent vacciner.  « J’exhorte chaque employeur à opter pour la forme de mandat avec laquelle vous êtes à l’aise, car cela nous aidera à lutter contre la Covid. »  Enfin, le maire de la plus grande ville d’Amérique a lié les vaccins à la liberté.  « Si les gens veulent la liberté, si les gens veulent des emplois, si les gens veulent pouvoir vivre à nouveau, nous devons faire vacciner davantage de personnes », a-t-il déclaré.  Cette déclaration présente un aveu surprenant.  En liant les vaccins à la liberté, le maire De Blasio admet que le peuple américain n’est pas libre en ce moment. Cependant, ce que le maire ne parvient apparemment pas à comprendre, c’est que si la liberté est subordonnée à une procédure médicale obligatoire, ce n’est pas du tout la liberté.

Les mandats que le maire De Blasio prétend nécessaires sont rapidement mis en œuvre.  En fait, De Blasio lui-même a annoncé le 26 juillet 2021 que tous les travailleurs employés par le gouvernement local de la ville de New York seraient tenus de prendre les vaccins contre la Covid ou de subir des tests hebdomadaires pour la Covid-19.  De la même manière, à Los Angeles, en Californie, le maire Eric Garcetti a annoncé que tous les employés municipaux seront tenus de recevoir les vaccins contre la Covid.  Pour ne pas être en reste, le gouverneur de Californie Gavin Newsom a exigé que tous les agents de santé et les employés du gouvernement de l’état reçoivent également les vaccins.  Pendant ce temps, Denis McDonough, qui est le secrétaire aux Anciens Combattants, a annoncé que tous les agents de santé des hôpitaux des Anciens Combattants seront tenus de recevoir les vaccins contre la Covid.  Sa commande affectera environ 115.000 employés.  Ces travailleurs ont huit semaines pour se conformer à la demande. Ne pas le faire pourrait entraîner la cessation d’emploi.  Cette évolution est d’autant plus remarquable qu’Anciens Combattants Canada est la première institution fédérale à exiger la vaccination contre la Covid-19.

Les nouvelles changent rapidement alors même que j’écris ce bulletin le 28 juillet 2021.  CNN rapporte maintenant que le président Joe Biden est sur le point de délivrer un mandat qui obligera tous les employés fédéraux à prendre les vaccins contre la Covid ou à subir des tests Covid fréquents.  Biden blâme également les non vaccinés pour la montée subite de la variante Delta.  « Nous avons une pandémie à cause des non vaccinés et ils sèment une énorme confusion.  Et plus nous en apprenons sur ce virus et la variation Delta, plus nous devons être inquiets et préoccupés.  Et il n’y a qu’une seule chose dont nous sommes sûrs, si ces cent autres millions de personnes étaient vaccinées, nous serions dans un monde très différent », a déclaré Biden en s’en prenant à cent millions de personnes d’un seul coup.  Curieusement, la propre attachée de presse de Biden, Jen Psaki, aurait déclaré le 23 juillet 2021 : « Je ne pense pas que notre rôle soit de blâmer, mais ce que nous pouvons faire, c’est fournir des informations précises aux personnes qui sont pas encore vaccinés sur les risques qu’ils encourent non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour les personnes qui les entourent ».  Manifestement, le président n’est pas d’accord avec elle.

Alors que la responsabilité de la pandémie est désormais continuellement imputée aux non vaccinés, nous voyons une nouvelle ségrégation prendre forme. Il ne s’agit pas d’une ségrégation fondée sur la race ou le sexe, mais sur la personne qui a ou n’a pas subi une intervention médicale.  Ceux qui refusent de se soumettre à cette procédure sont souvent traités comme des citoyens de seconde zone.  Par exemple, dans la ville de Montclair, en Californie, les employés de la ville qui choisissent de ne pas porter de couvre-visage lorsqu’ils travaillent doivent porter un autocollant spécial déclarant être vacciné contre le Covid-19.  La Ligue Nationale de Football a adopté une politique qui exige que les joueurs d’équipe et les autres membres du personnel portent un identifiant indiquant qu’ils ont été vaccinés.  La ligue recommande aux équipes d’utiliser des bracelets à code couleur pour remplir cette obligation.  Dans l’État de Washington, les sites sportifs ont reçu l’ordre de séparer les spectateurs vaccinés des non vaccinés.  Les églises de l’état devraient également séparer les participants en fonction du statut vaccinal.  Une preuve de statut vaccinal doit être présentée par les fidèles souhaitant s’asseoir dans les zones réservées aux vaccinés.  Pouvez-vous imaginer entrer dans une église et être invité à présenter votre carnet de vaccination pour inspection ?

Alors que de plus en plus de règles sur les vaccins sont mises en œuvre aux États-Unis, les restrictions en Europe sont encore plus sévères.  C’est particulièrement vrai en France.  Depuis juillet 2021, les citoyens français sont tenus de présenter une preuve de vaccination avant d’accéder à de nombreux lieux publics tels que les avions, les trains et tous les restaurants.  De plus, tous les travailleurs médicaux devront se faire vacciner contre la Covid avant le 15 septembre 2021.  Comme on pouvait s’y attendre, de nombreux citoyens français sont mécontents de ces nouvelles exigences.  Le 24 juillet 2021, 160.000 personnes à travers la nation européenne ont participé à des manifestations publiques.  Un propriétaire de bistro a été cité par The Guardian comme disant : « Je pense que le président français Emmanuel Macron voulait effrayer les gens pour qu’ils se fassent vacciner, mais sans leur ordonner directement de le faire. C’est un peu dictatorial, je connais ce genre de comportement depuis que je vis en Turquie.  Mais je n’aurais jamais pensé que cela se passerait ainsi en France ».  Les salles de cinéma en France font partie des lieux réservés aux clients vaccinés.  Dans les jours qui ont immédiatement suivi la mise en œuvre des nouvelles règles, les ventes de billets de cinéma ont chuté de 70%.

Ailleurs en Europe, l’Italie exigera de ses citoyens qu’ils présentent des passeports de vaccination afin d’accéder aux lieux publics à partir du 6 août 2021.  Sans le justificatif, qui a été surnommé le « laissez-passer vert », les Italiens ne pourront pas dîner au restaurant, assister à des événements sportifs, visiter un casino ou même aller nager dans une piscine publique.  Selon Helge Braun, qui est l’un des principaux collaborateurs de la chancelière allemande Angela Merkel, l’Allemagne pourrait également bientôt interdire aux citoyens non vaccinés certains lieux publics, même s’ils ont été testés négatifs pour la Covid.  « Cela pourrait signifier que certaines choses telles que les visites au restaurant, au cinéma et au stade ne seraient pas possibles pour les personnes testées non vaccinées car le risque résiduel est trop élevé », a déclaré Braun.

Que va-t-il se passer aux États-Unis ?  Selon un récent rapport de Business Insider, un nombre croissant de restaurants en Amérique ont décidé d’exiger une preuve de vaccination des clients du restaurant.  L’article cite le restaurateur Danny Meyer qui affirme que sa décision d’interdire les clients non vaccinés est « la chose la plus logique que j’aie jamais vue ».  Il a ajouté : « Je ne suis pas un scientifique, mais je sais lire les données, et ce que je vois, c’est qu’il s’agit d’une crise de personnes qui n’ont pas été vaccinées, et je ressens une forte responsabilité, envers nos chefs d’entreprise, pour prendre soin de notre équipe et de nos invités, et c’est ce que nous faisons ».  À Atlanta, en Géorgie, un restaurant local a affiché un panneau indiquant simplement « No Vax, No Service ».  Nous pourrions voir plus de panneaux comme celui-ci très bientôt et pas seulement dans les restaurants.

Sans aucun doute, nous voyons des tactiques de coercition et de pression des pairs utilisées pour forcer les gens à se faire vacciner contre la Covid.  Même si vous avez été vacciné et pensez que les injections sont merveilleuses, cela devrait être épouvantable pour vous que les masses soient obligées de subir une procédure médicale qui, au moment d’écrire ces lignes, n’a même pas encore reçu l’approbation complète de la Food and Drug Administration.  Les gens devraient être autorisés à décider eux-mêmes s’ils veulent les vaccins.  De plus, les destinataires des vaccins ne sont même pas autorisés à intenter une action en justice contre Moderna ou Pfizer s’ils souffrent d’effets secondaires négatifs.  Ceux qui suivent l’actualité se souviendront peut-être que de nombreux effets secondaires négatifs ont été documentés chez certains vaccinés, notamment des caillots sanguins et une myocardite, une maladie qui provoque une inflammation du cœur.  Pourtant, un article d’opinion écrit par le directeur de la santé de l’Université de l’Indiana, Aaron E. Carroll, et publié par le New York Times le 28 juin 2021, préconise un mandat national de vaccins contre la Covid pour presque tout le monde aux États-Unis.  « Lorsque la vaccination est la valeur par défaut, la plupart des gens se feront vacciner », a écrit Carroll. « Les mandats ne sont pas toujours populaires ; Peu de mesures de santé publique le sont.  Mais ils fonctionnent ».

Une planète en feu

Un récent soir de juillet, je conduisais ma voiture juste au moment où le soleil commençait à se coucher.  J’ai levé les yeux vers le ciel et j’ai été légèrement surpris.  Alors que le soleil se couchait dans le ciel occidental, il brillait d’un rouge vif et semblait assez inhabituel.  J’ai regardé autour de moi et j’ai remarqué un ciel brumeux et une odeur de fumée imprégnant l’air.  Les gens de ma petite communauté de Beaver Dam ont commencé à se demander pourquoi le soleil était si étrange, pourquoi le ciel était si brumeux et pourquoi ils semblaient sentir du feu brûler.  Nous avons appris plus tard que ces conditions particulières étaient causées par des incendies de forêt à des centaines de kilomètres de nous dans le pays voisin du Canada.  La pollution causée par les incendies est finalement devenue si épaisse qu’un avertissement a été émis par des responsables du département des ressources naturelles du Wisconsin concernant la mauvaise qualité de l’air.

Juillet a été un mois difficile pour les pompiers canadiens.  Le 4 juillet 2021, il a été signalé que plus de 180 incendies de forêt brûlaient dans la province canadienne de la Colombie-Britannique.  Beaucoup de ces incendies ont commencé après qu’une vague de chaleur record a infligé la misère dans la province où le petit village de Lytton a vu les températures monter à 121 degrés Fahrenheit (49,4 degrés Celsius).  Entre le 30 juin et le 1er juillet 2021, plus de 700.000 coups de foudre ont été détectés dans la région.  Quant au village de Lytton, la minuscule communauté d’environ 250 habitants a été presque entièrement anéantie.  Un incendie a détruit 90 pour cent de la communauté.  À ce jour, une grande partie du Canada continue de brûler.  Un rapport daté du 21 juillet 2021 indique qu’il y a 263 incendies de forêt hors de contrôle au Canada. 105 autres incendies sont « tenus » et 207 sont contrôlés.

Les incendies de forêt ont également été une préoccupation aux États-Unis. Compte tenu du fait qu’une grande partie de la partie ouest de ce pays est confrontée à une sécheresse généralisée, les incendies de forêt n’étaient pas difficiles à prévoir.  À ce titre, la gouverneure Kate Brown a déclaré l’état d’urgence dans l’Oregon le 30 juin 2021, en prévision des incendies de forêt.  Sa décision était prémonitoire.  Le 6 juillet 2021, le Bootleg Fire a éclaté.  Le 23 juillet 2021, plus de 400.000 acres avaient brûlé dans l’incendie et il s’agirait du troisième plus grand incendie de l’histoire de l’état depuis 1900.  Au niveau national, il y a actuellement 82 grands incendies qui brûlent dans 13 états au 29 juillet 2021.  Depuis le début de l’année, il y a eu 37.218 incendies qui ont consumé 3.418.328 acres de terres.

À mesure que nous avançons dans le temps, les incendies de forêt augmentent en gravité et en fréquence.  Selon les médias, de grands incendies ont éclaté en Sibérie russe dans des endroits qui n’ont généralement pas d’incendie.  « De nouveaux incendies sont apparus dans le nord de la Yakoutie, dans des endroits où il n’y avait pas eu d’incendie l’année dernière, et où il n’avait jamais brûlé du tout auparavant », a déclaré un pilote de reconnaissance de la région sibérienne.  Thomas Smith, professeur adjoint en géographie environnementale à la London School of Economics, a également noté l’intensification des incendies.  « La saison des incendies s’allonge, les incendies s’agrandissent, ils brûlent plus intensément que jamais auparavant », a-t-il déclaré.  En effet, alors même que j’écris ce bulletin, la Turquie, pays du Moyen-Orient, est aux prises avec des incendies de forêt sans précédent.  Près de soixante incendies se sont déclarés en Turquie en seulement une semaine, ce qui a incité le maire d’Antalya Muhittin Bocek à dire : « Quelque chose comme ça ne s’est jamais produit auparavant ».

Alors que les témoins s’émerveillent de l’intensité des incendies que nous voyons maintenant sur cette planète, le plus grand incendie de forêt est encore à venir. Selon les Écritures, à la fin, la planète entière sera incendiée.  II Pierre 3:10 déclare : « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; En ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. »  Alors que nous voyons des incendies massifs engloutir une grande partie de la terre, il devient plus facile d’imaginer le jour dont parle l’apôtre Pierre.  En fait, les images et les vidéos de ces incendies que nous voyons aux nouvelles présentent un aperçu choquant de ce qui va arriver.

Inondations historiques

Alors qu’une grande partie du monde brûle, d’autres régions du monde ont subi des inondations historiques à couper le souffle en juillet 2021.  Ce fut le cas en Europe qui a été frappée par un déluge à partir du 13 juillet 2021.  Le 20 juillet, il a été rapporté qu’au moins 165 personnes avaient péri en Allemagne, et 31 autres ont perdu la vie en Belgique.  Après avoir évalué les dégâts dans son pays, la chancelière allemande Angela Merkel était presque à court de mots, en déclarant : « C’est une situation surréaliste et inquiétante.  C’est choquant, je peux presque dire que la langue allemande n’a pas de mots pour décrire la destruction qui a été provoquée. »  Des habitants de la ville de Schuld ont décrit leur calvaire.  « Des caravanes, des voitures ont été emportées, des arbres ont été déracinés, des maisons ont été renversées.  Nous vivons ici à Schuld depuis plus de 20 ans et nous n’avons jamais rien vécu de tel. C’est comme une zone de guerre », a déclaré un habitant de 65 ans.  Une grande partie des dommages a été causée par une rivière en crue, qui a généralement une profondeur d’environ 3,3 pieds, dans la ville habituellement calme.  Au fur et à mesure que les pluies tombaient, la rivière s’élevait à plus de 26 pieds.  L’inondation s’est produite rapidement.  « L’eau ne cessait de monter et 10 minutes plus tard, elle avait pénétré dans la maison. L’eau a tout emporté avec elle », a déploré un habitant de 53 ans.  Un habitant d’une autre ville à environ 30 miles de Schuld s’est également émerveillé de la vitesse rapide des inondations.  « A 23:30, il n’y avait que peu d’eau.  A 1 :00, tout était sous l’eau, notre appartement, nos maisons, les maisons de nos voisins, en 15 minutes ».  Les scientifiques ont été stupéfaits par les destructions en Europe et notamment en Allemagne.  « Cet événement était vraiment sans précédent à bien des égards.  Nous avons entendu de nombreuses agences météorologiques locales en Allemagne et dans d’autres régions d’Europe occidentale et centrale, où le niveau de précipitations que nous avons constaté en 24 à 48 heures était au-delà de ce que beaucoup d’entre elles ont jamais enregistré », a déclaré Steve Bowen, directeur général et responsable de l’analyse des catastrophes et des prévisions d’impact au sein de la société d’assurances connue sous le nom d’Aon.

Moins d’une semaine après la catastrophe en Europe, la Chine a également connu des inondations historiques.  Le 16 juillet 2021, de fortes pluies ont commencé à tomber dans la province chinoise du Henan.  Les pluies torrentielles, qui se sont poursuivies, ont jusqu’à présent touché 13.912.800 personnes dans 1616 villages et villes.  Les inondations ont été particulièrement dramatiques dans la ville de Zhengzhou, où une pluie étonnante de 7,95 pouces est tombée en seulement une heure le 20 juillet 2021.  La pluie a continué à tomber et à la fin de la journée, vingt-quatre pouces avaient saturé Zhengzhou. C’était près d’un an de pluie en une seule journée.  Cette averse soudaine a rapidement dépassé les tunnels du métro de la ville et a laissé environ 500 passagers de train piégés.  Tragiquement, douze de ces passagers ont perdu la vie.  Un article publié par le Wall Street Journal raconte l’épreuve déchirante. Selon une femme de 26 ans qui se trouvait à bord du train, elle et ses compagnons de voyage ont été piégés pendant des heures.  Il était difficile de respirer car l’alimentation en air était limitée, et avant qu’elle ne soit finalement sauvée, l’eau avait atteint son cou.  La femme ne savait pas comment elle avait survécu, mais était reconnaissante de s’en sortir indemne.  « Je ne sais pas si quelqu’un a fait quelque chose pour empêcher l’eau de monter davantage, ou si Dieu a eu pitié », a-t-elle déclaré.

Pendant ce temps en Inde, la pluie tout au long du mois de juillet a été incessante.  Les précipitations ont été particulièrement abondantes dans l’État indien du Maharashtra, dans l’ouest de l’Inde.  Selon les rapports, le district de Ratnagiri de l’État a reçu 77,1 pouces de pluie entre le 1er et le 22 juillet.  Le district de Satara a reçu 42,3 pouces de pluie en seulement 48 heures se terminant le 23 juillet 2021.  Dans de nombreux endroits et des rivières en crue. « Les barrages et les rivières débordent.  Nous sommes obligés de libérer de l’eau des barrages et, par conséquent, nous déplaçons les personnes résidant près des rives du fleuve vers des endroits plus sûrs », a déclaré le ministre en chef Uddhiv Thackeray, qui dirige le gouvernement de l’État du Maharashtra.

Sécheresse historique

Alors que certaines parties de l’Europe, de la Chine et de l’Inde ont reçu beaucoup plus de pluie qu’il n’en fallait en juillet, on ne peut pas en dire autant de l’ouest des États-Unis.  Près de 90 pour cent de l’Ouest américain est sec, et les scientifiques disent maintenant qu’il s’agit de la pire sécheresse que la région ait subie en 122 ans.  Un article publié le 30 juin 2021 par le journal agricole connu sous le nom d’AG Web déclare : « La Californie est tombée sous une sécheresse aux proportions bibliques.  Le rapport note que 95 pour cent de l’État souffrait déjà d’une grave sécheresse avant même le début de l’été.  Les allocations d’eau pour les agriculteurs en Californie ont déjà été considérablement réduites cette année, et le State Water Resources Control Board devrait voter sur un plan le 3 août 2021, qui empêcherait les agriculteurs de prélever de l’eau dans les rivières et les ruisseaux.  Nous ne prenons pas cette action à la légère ; Nous savons que cela va imposer des difficultés aux gens », a déclaré la directrice du conseil d’administration, Eileen Sobeck.  La sécheresse en Californie pourrait avoir un impact sur l’approvisionnement alimentaire du pays.  Selon le Département californien de l’Alimentation et de l’Agriculture, la Californie produit plus d’un tiers des légumes du pays et les deux tiers des fruits et noix du pays.  La sécheresse dans un état est déjà assez grave.  Cependant, étant donné que la majeure partie de l’ouest est asséchée, toutes les conséquences de la sécheresse historique de 2021 ne sont pas encore complètement comprises.

C’est une chose remarquable que notre planète souffre simultanément d’incendies de forêt historiques, de sécheresses historiques et d’inondations historiques, mais, ce sont des jours remarquables.  Alors que nous continuons à veiller et à prier, il devient d’autant plus évident que nous vivons à une époque qui ne ressemble à aucune autre dans l’histoire.  Heureusement, nous avons encore la possibilité de nous tourner vers notre Dieu pour obtenir de l’aide en cas de besoin.  Apocalypse 3:20-21 déclare : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe.  Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.  Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. »  Si vous ne vous êtes pas encore repenti de vos péchés et n’avez pas encore consacré votre vie à Dieu, je vous exhorte à le faire maintenant.  Encore une fois, je vous remercie tous pour votre soutien à ce ministère.  Nous apprécions votre aide qui rend cette newsletter possible.

Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous. Amen.

Source: Last Trumpet Ministries 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics