Eschatologie

Publié le 25 mars, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

UN APERCU DE L’AVENIR DE CE MONDE !

Par Samuel David Meyer – Mars 2015

« Ainsi parle l’Éternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, et demandez quels sont les anciens sentiers, quelle est la bonne voie ; Marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes !  Mais ils répondent : Nous n’y marcherons pas. » Jérémie 6:16

« Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore !  Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations !  Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; Je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; Je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut.  Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse. » Ésaïe 14:12-15

« Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. »  Hébreux 9:27

« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; Mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » II Timothée 4:3-4

Dans ce bulletin, nous allons examiner les événements actuels de nos jours et nous allons également avoir un aperçu de l’avenir de ce monde.  Bien sûr, en tant que chrétiens, nous comprenons que seulement Dieu sait ce que nous réserve l’avenir avec un certain degré de certitude.  Pourtant, si l’on considère les tendances actuelles et si nous écoutons ce que les chercheurs et les scientifiques disent, nous commençons à voir une image de ce que le monde pourrait devenir dans un avenir pas si lointain, où tout au moins, à ce que ceux qui travaillent sur les recherches scientifiques et technologiques espèrent voir le monde devenir.

Un des plus grands changements que nous avons vu au cours des dernières années est la conversion des livres, des vidéos, des photos et de la musique aux formats numériques.  Avec ces changements, il nous est dit que nous possédons toujours ces produits lorsque nous les achetons, pourtant, ils n’existent que sous forme électronique sur nos appareils personnels où dans le cyberespace.  En substance, cela signifie que ceux qui utilisent ces produits ont beaucoup moins de contrôle sur leurs biens.  En fait, la nature fragile de la propriété numérique a été mise en évidence en juillet 2009, lorsque le détaillant géant d’internet, Amazon.com, a effacé à distance des copies des livres 1984 et Animal Farm, tous les deux de George Orwell, des appareils de leurs clients sans le consentement ou la connaissance de ceux qui les avaient achetés.  Ces changements ne représentent que la pointe de l’iceberg en termes de progrès scientifiques et technologiques, ce qui pourrait changer le monde au-delà de notre reconnaissance à l’avenir.

Une transition progressive vers une société sans argent !

Alors que les masses deviennent de plus en plus acclimatées aux biens numériques, des efforts sont en cours pour établir la monnaie numérique, ce qui pourrait éventuellement conduire à une société sans argent.  Après des décennies de conditionnement, c’est devenu une seconde nature pour les gens de prendre leur carte de débit où leur carte de crédit au lieu de prendre de l’argent et, à cause de cette tendance, de nombreux consommateurs, surtout les jeunes, transportent très peu où pas d’argent du tout.  Dans un récent sondage mené par la Citibank, environ 40 pour cent des répondants de la génération du millénaire indiquent une préférence pour les cartes de débit par rapport aux espèces pour les petits achats.

Au cours des dernières années, la technologie a également été développée qui permet aux consommateurs de faire des achats en utilisant leurs téléphones intelligents, ce qui élimine encore plus la nécessité de l’argent et rend même inutile le transport physique des cartes de crédit où de débit.  L’adoption d’une telle technologie est susceptible d’augmenter sur une très grande échelle maintenant que la société informatique futuriste de l’électronique, Apple Inc., a sorti son nouveau système de paiement, Apple Pay, qui fonctionne avec des dispositifs tels que iPhone 6 et Apple Watch.  Le système utilise une puce de communication à champ proche pour transmettre sans fil les informations de paiements aux fournisseurs, ce qui signifie que les utilisateurs n’ont plus besoin de faire glisser une carte, ou même de donner toute autre forme de paiement à un caissier.  Chaque paiement est autorisé par un lecteur d’empreintes digitales sur le téléphone où le téléphone intelligent de l’utilisateur.  Apple Pay a été lancé en octobre 2014, et a connu une croissance significative.  En fait, il a été signalé en janvier 2015, que 800 000 clients de la Bank of America ont ajouté 1,1 million de cartes pour le système d’Apple Pay.  De nombreux fournisseurs ont déjà signé pour accepter ces paiements numériques, y compris Macy’s, Office Depot, McDonald’s, Toys ‘R’ Us, Whole Foods, Walgreens, et bien d’autres.  Avec quelle rapidité pourrions-nous voir une transformation vers une société sans argent aux États-Unis ?  Dans un article publié par le New York Times, l’auteur a dit à ses lecteurs qu’il croyait que la méthode la plus courante de paiement pour les jeunes en Amérique dans un délai de dix années sera une empreinte du pouce.

À l’échelle mondiale, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, a poussé la création de réseaux mobiles de paiements sans argent dans les pays les plus pauvres du monde. Selon son évaluation, les pays pauvres n’ont pas les infrastructures nécessaires pour que leurs citoyens puissent participer au secteur bancaire traditionnel.  Ainsi, sa solution est de voir à ce que tout le monde possède un téléphone mobile capable de faire des transactions électroniques.  Dans l’Annual Gates Letter de 2015, qui a été publié par Bill et Melinda Gates, le couple a écrit : « Déjà dans les pays en développement avec les cadres réglementaires appropriés, les gens stockent l’argent numérique sur leurs téléphones et utilisent leurs téléphones pour faire des achats, comme si c’étaient des cartes de débit.  En 2030, 2 milliards de personnes qui n’ont pas un compte bancaire aujourd’hui pourront stocker de l’argent et faire des paiements avec leurs téléphones ».

Que pourraient signifier ces tendances pour l’avenir ?  Si tous les pays dans le monde acceptaient un système de paiement sans argent, il serait extrêmement facile de fusionner tous les systèmes monétaires mondiaux en un seul système.  Ainsi, ce n’est plus une notion farfelue qu’il pourrait y avoir un jour une société mondiale sans argent.  Bien sûr, un tel système serait dépourvu de toute liberté personnelle, puisque chaque achat et paiement que vous faites serait suivi, et les pouvoirs en place pourraient confisquer toutes vos ressources financières avec seulement quelques clics sur un écran d’ordinateur.

Un système de transport automatisé !

L’avenir pourrait également apporter quelques changements profonds et radicaux dans la façon dont les gens utiliseront les transports.  En fait, la société technologie Google a travaillé sur le développement d’une voiture sans conducteur depuis un certain temps.  Le co-fondateur de Google, Sergey Brin, a exprimé l’espoir que leur projet éliminerait un jour la nécessité pour les gens de posséder des voitures.  « Si vous regardez les voitures autonomes, par exemple, j’espère que cela pourrait vraiment transformer le transport à travers le monde et réduire le besoin de la possession d’une voiture individuelle, la nécessité des stationnements, la congestion routière et ainsi de suite.  Si cela était un succès, nous serions super heureux.  C’est évidemment toujours un gros pari.  Il y a de nombreux risques techniques et politiques … Tellement de terres dans nos villes, environ 30 à 50 pour cent servent de stationnements, ce qui est un énorme gaspillage.  En outre, les routes elles-mêmes, qui sont à la fois encombrées et qui prennent beaucoup d’espace, ne sont que désagréables.  Donc, avec les voitures autonomes, vous n’avez pas vraiment besoin de beaucoup de stationnements, parce que vous n’avez pas besoin d’une voiture par personne.  Elles ne font qu’arriver et vous les prenez lorsque vous en avez besoin », a déclaré Brin.  Bien sûr, un tel système laisserait les passagers à la merci des ordinateurs contrôlant les véhicules, qui pourraient également être contrôlés à distance, obligeant les passagers à aller peut-être dans des endroits qu’ils préfèreraient ne pas aller.  Il est intéressant de noter qu’Apple Inc. a montré un certain intérêt dans le développement d’une voiture sans conducteur.  Selon les rapports, leur projet, dont le nom de code est « Titan », implique des centaines de travailleurs qui travaillent sur le développement d’une voiture électrique entièrement automatisée qui ne nécessiterait pas un conducteur.

L’avenir de la médecine !

La technologie futuriste va aussi changer la façon dont les soins médicaux seront administrés.  En effet, deux hôpitaux de la région de la Baie de San Francisco, de l’État de Californie aux États-Unis, utilisent déjà des robots qui sont connus comme des « tugs » pour livrer la nourriture et les médicaments aux patients, tout en ramassant les déchets et la blanchisserie.  Pendant ce temps, les installations de PinnacleHealth, de Harrisburg dans la région de la Pennsylvanie, ont déployé huit robots dans leurs installations qui voient parfois les patients lorsque les médecins ne sont pas disponibles sur place.  Ces robots sont utilisés pour transmettre des vidéos et du son aux médecins qui sont à l’extérieur, et peuvent également effectuer des tâches telles que mesurer les réflexes de la pupille d’un patient.  Selon Christian Caicedo, un médecin de PinnacleHealth, ces robots sont « l’avenir de la médecine ».

Aussi étrange que cela puisse paraître, des recherches sont maintenant menées par les scientifiques qui espèrent qu’un jour ils permettront à des robots microscopiques d’être ingérés par les êtres humains.  Les robots minuscules tenteraient alors de guérir diverses maladies dans le corps humain.  « Nous faisons des robots microscopiques qui sont guidés par des champs magnétiques générés de l’extérieur pour une utilisation dans le corps humain », a déclaré Brad Nelson, un ingénieur en mécanique de l’Institut fédéral suisse de technologie.

La manipulation génétique est également devenue monnaie courante au sein de la communauté scientifique.  Par exemple, des chercheurs de l’Université de Cambridge, en Angleterre, ont dit qu’ils avaient peut-être trouvé un moyen de créer des bébés dont les deux parents ont le même sexe.  Le processus implique l’utilisation de cellules souches prélevées sur la peau humaine qui sont ensuite utilisés pour fabriquer des spermatozoïdes et des ovules.  En ce qui concerne le projet, le chercheur Jacob Hanna a déclaré : « Je ne suis pas en faveur de la création d’humains par l’ingénierie … mais, je suis très confiant que ça fonctionnera et que ce sera très pertinent pour tous ceux qui ont perdu leur fertilité par la maladie.  Ceci a déjà provoqué l’intérêt des groupes homosexuels en raison de la possibilité de faire des ovules et du sperme avec des parents du même sexe ».  Dans un autre développement, les membres de la Chambre des Communes de la Grande-Bretagne ont voté en faveur d’une mesure qui permettra l’utilisation du matériel génétique de trois parents afin de créer un bébé.  En d’autres termes, les bébés nés de cette procédure auront trois parents au lieu de deux.  Le Premier ministre britannique, David Cameron, a salué la décision.  « Nous ne jouons pas à dieu ici, nous voulons juste faire en sorte que les deux parents qui veulent un bébé en bonne santé puissent en avoir un », a déclaré Cameron.   La parlementaire Fiona Bruce était beaucoup moins enthousiaste au sujet de ce développement.  « Ceci sera transmis de génération en génération, et les implications de ce tout ceci ne peuvent simplement pas être prédites.  Mais, une chose est sûre, une fois ce changement mis en place, comme quelqu’un l’a déjà dit, une fois que les gènes sont sortis de la bouteille, une fois que ces procédures que nous voulons autoriser aujourd’hui iront de l’avant, il n’y aura pas de retour en arrière pour la société ».

Il y a certainement beaucoup de choses étonnantes que les scientifiques espèrent accomplir dans les années à venir.  Certaines d’entre elles semblent incroyablement farfelues, mais, ils sont déterminés à atteindre leurs objectifs.  Leur objectif le plus ambitieux de tous est d’inverser le processus de vieillissement.  Une récente couverture du Time Magazine, qui a été publiée en février 2015, dispose d’une photo d’un bébé et déclare, « Ce bébé pourrait vivre jusqu’à 142 années ».  Un autre article publié par The Independent, le 3 février 2015, dispose d’un titre qui déclare, « La vie éternelle pourrait être atteinte par la procédure d’allonger les chromosomes ».  Pourtant, un autre article publié par The Telegraph, le 15 février 2015, détaille certains moyens avec lesquels les scientifiques espèrent pouvoir étendre considérablement la durée de vie des humains.  Cela comprend un nouveau concours lancé par un médecin connu comme Joon Yun.  Le concours, qui s’appelle Palo Alto Longevity Prize, promet de récompenser à la hauteur d’un prix d’un million de dollars quiconque pourra « pirater le code de la vie »« Il a toujours été dit qu’il n’y avait que deux certitudes dans la vie : La mort et les taxes, mais, la mort ne semble plus aussi certaine présentement », a déclaré Stuart Kim, professeur en biologie et en génétique du développement à l’Université de Stanford.  En parlant de son concours, le Dr Joon Yun a déclaré, « Ce n’est pas comme de la chirurgie plastique où vous faites du replâtrage, il s’agit effectivement de rendre une personne plus jeune de l’intérieur. »

Pendant ce temps, Google est également entré dans le ring des recherches anti-vieillissement et a formé une nouvelle filiale appelée Calico ou California Life Company.  Le centre de recherche de Google a coûté 1,2 milliard de dollars, et exactement ce qui s’y passe est un secret bien gardé.  En expliquant leur but, le PDG Arthur Levinson a offert cette déclaration : « Notre objectif est de faire des progrès sur un défi très fondamental : Comment aider les gens à demeurer en santé plus longtemps. »  Est-ce que les scientifiques réussiront à inverser le vieillissement et à mettre un terme à la mort ?  Il y a certaines personnes qui le pensent certainement.   Depuis l’aube de la civilisation, l’humanité a été asservie par la connaissance qu’aucun choix de mode de vie, aucun médicament, aucun caprice du destin, ne peuvent permettre à quiconque de vivre plus de quelques décennies sans souffrir d’un déclin progressif qui mène inéluctablement à la mort. Mais, les scientifiques ont déjà établi une feuille de route pour vaincre le vieillissement biologique et démontreront un jour qu’une telle fatalité n’existe pas. « Il s’agit de quand, pas si », a déclaré le Dr Aubrey de Grey de la Fondation de Recherche SENS, à Mountain View, en Californie.

Bien sûr, nous savons qu’un chrétien authentique ne voudrait pas vivre dans ce monde éternellement.  Notre but ultime est de passer l’éternité avec Dieu, et nous savons que les Écritures nous disent dans Hébreux 9:27 « Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. »  Malgré leurs efforts, les scientifiques ne réussiront jamais dans leurs efforts pour déjouer Dieu.  En fin de compte, je crois que la raison de toute cette activité c’est parce que Satan désire la mise en place de sa propre méthode pour vaincre la mort, un plan pour lequel il espère qu’il rendrait inutile de s’appuyer sur notre Seigneur Jésus-Christ pour le salut.  Nous savons que le diable a longtemps aspiré à être aussi puissant que Dieu.  Dans Ésaïe 14:13-14 nous lisons : « Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; Je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; Je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. »  Pourtant, nous savons que Satan n’a aucune capacité de créer quelque chose et ne peut que nuire et détruire.  Ce que nous voyons aujourd’hui, c’est sa tentative malheureuse pour augmenter son pouvoir avec l’utilisation de la technologie.

Panique sur la rougeole aux États-Unis !

Au cours des dernières semaines, beaucoup d’inquiétudes ont été exprimées à cause d’une épidémie du virus de la rougeole aux États-Unis.  Selon un rapport publié le 23 février 2015 par ABC News, 154 cas d’infections par le virus de la rougeole ont été signalés depuis le commencement de 2015 et ont affecté des personnes dans 16 états.  Il s’agit de l’Arizona, de la Californie, du Colorado, du Delaware, de l’Illinois, du Minnesota, du Michigan, du Nebraska, du Nevada, de New York, de la Géorgie, de la Pennsylvanie, du Dakota du Sud, du Texas, de l’Utah et Washington. Washington D.C. a également été touché.  Parmi ces cas, 118 d’entre eux ont été liés à une épidémie qui a commencé à Disneyland, en Californie, en décembre 2014.

L’épidémie actuelle du virus de la rougeole a suscité des cris des professionnels de la santé qui insistent pour que tout le monde soit vacciné contre le virus de la rougeole et de nombreuses autres maladies.  « Ce n’est pas un problème avec le vaccin contre la rougeole ne fonctionnant pas.  C’est un problème avec le vaccin contre la rougeole n’étant pas utilisé », a déclaré la Dre Anne Schuchat du Centre national d’immunisation et des maladies respiratoires.  Une opinion similaire a été exprimée par Tom Frieden, le directeur des Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies.  « Nous sommes très préoccupés par le nombre croissant de personnes qui sont infectées par la rougeole et, par la suite, la possibilité que nous pourrions avoir une grande épidémie dans ce pays », a déclaré Frieden.  Il est allé plus loin en disant, « Ce que nous avons vu, c’est, au cours des dernières années, un nombre restreint mais croissant de personnes qui n’ont pas été vaccinées.  Ce nombre s’accumule chez les jeunes adultes dans la société, et ceci nous rend vulnérables ».

En règle générale, tous les cinquante états des États-Unis ont rendu obligatoire de recevoir un régime complet de vaccinations pour les enfants avant de pouvoir aller à l’école publique.  Cependant, chaque état, sauf la Virginie-Occidentale et le Mississippi, permettent des exemptions, soit pour des croyances religieuses, des croyances personnelles, ou les deux.  Pourtant, des efforts sont en cours pour en finir avec ces exemptions, ce qui aurait pour effet d’obliger chaque enfant dans le pays à être vacciné, sauf lorsque la nécessité d’une exemption médicale peut être démontrée.  En février 2014, les législateurs de la Californie ont révélé qu’une telle législation, qui rendrait les vaccins obligatoires pour tous les enfants, était actuellement à l’étude.  « Il n’y a pas assez de gens qui se font vacciner pour contenir ces maladies dangereuses.  Nous ne devrions pas attendre que d’autres enfants tombent malades et meurent avant d’agir », a déclaré Richard Pan, un démocrate de Sacramento.  Le gouverneur Jerry Brown a indiqué qu’il appuyait la mesure.  « Le gouverneur estime que les vaccinations sont profondément importantes et d’un grand intérêt pour la santé publique, et tout projet de loi qui arriverait à son bureau serait étroitement considéré » a déclaré Evan Westrup, porte-parole du gouverneur Brown.

Au niveau national, une grande majorité des Américains croit que les vaccins devraient être obligatoires.  Selon un récent sondage réalisé par Reuters et Ipsos, 78 pour cent des répondants ont indiqué qu’ils croyaient que tous les enfants devraient avoir des vaccins obligatoires.  Seulement 13 pour cent ont exprimé leur opposition aux vaccins.  Il est devenu évident qu’il y a maintenant une grande hostilité envers toutes les personnes qui ont refusé les vaccins.  En fait, certains médecins refusent désormais de voir des patients non vaccinés.

On nous dit que les États-Unis d’Amérique est le pays de la liberté.  Malgré cette affirmation, nous avons constaté une perte progressive de nos libertés au fil des ans et les vaccinations forcées sur la population éroderaient davantage nos libertés dans ce pays.  Ceci doit toujours être un choix personnel de subir une procédure médicale et je crois qu’il y a des raisons légitimes pour renoncer aux vaccinations. Même s’ils sont aussi efficaces que la profession médicale le déclare, nous ne savons pas tout sur la façon dont ces vaccins sont développés et quels additifs ils contiennent.  Ce qui est un fait vérifiable est que les cellules de fœtus avortés, prises à partir de bébés qui ont été tués dans l’utérus, sont parfois utilisées pour aider à produire les vaccins.  Cela a été admis par les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies.  « Le vaccin contre le virus de la rubéole est cultivé dans des cultures de cellules humaines, et certaines de ces lignées cellulaires proviennent de tissus de fœtus avortés, obtenues à partir d’avortements légaux dans les années 1960 », ont-il déclaré.  Ce fait représente à lui seul une très bonne raison morale pour ne pas recevoir de vaccins.  En outre, si le peuple américain peut être contraint à accepter les vaccinations, qui sait quelles autres choses les autorités pourraient essayer de nous imposer à l’avenir.

Le style de vie homosexuel dans une Amérique changée !

Quand Barack Obama a fait campagne pour l’élection présidentielle, en 2008, il a promis au peuple américain qu’il apporterait des changements.  En effet, ce pays a changé à bien des égards depuis qu’Obama a pris ses fonctions, et un des changements les plus évidents est l’avis favorable dont jouissent les homosexuels aux États-Unis.  Il est intéressant de noter qu’avant la victoire électorale d’Obama en 2008, seulement deux états, le Massachusetts et le Connecticut, avaient légalisé le mariage de même sexe.  A ce jour, les mariages homosexuels sont maintenant légaux dans 37 états.  Curieusement, Obama a fait valoir qu’il s’opposait aux mariages du même sexe au cours de sa première campagne pour la présidence des États-Unis.  Le 17 avril 2008, lors d’un discours prononcé à Saddleback Church de Rick Warren, Obama a déclaré ce qui suit : « Je crois que le mariage est une union entre un homme et une femme.  Maintenant, pour moi, en tant que chrétien, c’est aussi une union sacrée.  C’est une création de Dieu ».  Barack Obama aurait alors déclaré plus tard qu’il avait un changement de cœur et, le 9 mai 2012, il a dit à Robin Roberts d’ABC News, « Je viens de conclure que, pour moi personnellement, il est important d’aller de l’avant et j’affirme maintenant que je pense que les couples du même sexe devraient pouvoir se marier ».  La vérité est que Barack Obama ne n’est jamais opposé aux mariages du même sexe et, quand il a dit qu’il s’y opposait, il mentait effrontément.  Ce fait est confirmé dans un livre publié récemment par l’ancien stratège politique David Axelrod qui a travaillé pour Obama lors de sa campagne.  En parlant d’Obama, Axelrod a écrit dans son livre, « L’opposition au mariage gay a été particulièrement forte dans les églises noires, et alors qu’il se présentait aux plus hautes fonctions, il a accepté à contrecœur les conseils de gens plus pragmatiques comme moi, et a modifié sa position pour soutenir les unions civiles plutôt que le mariage, qu’il appelle union sacrée ».

Il semble probable que de trouver un moyen de normaliser le mode de vie homosexuel en Amérique a toujours fait partie des plans de Barack Obama.  Lors d’une allocution prononcée le 30 janvier 2015, la Première Dame Michelle Obama a salué Hollywood pour sa promotion des mariages du même sexe dans les films et émissions télévisées.  Chaque jour à travers les films et les émissions télévisées et les annonces que vous créez tous, vous avez le pouvoir de façonner notre compréhension du monde qui nous entoure.  Vous contestez nos croyances les plus fermement ancrées.  Vous influencez nos opinions sur les événements actuels.  Donc, le fait est, à bien des égards, que vous êtes tous dans une position unique pour nous aider à résoudre certains des problèmes les plus difficiles auxquels nous sommes confrontés en tant que nation.  Il suffit d’examiner la question les droits des homosexuels.  Il n’y a pas si longtemps, ceci était une sorte de problème de troisième ordre, pas seulement en politique, mais, également dans le divertissement. C’était considéré comme sensible, même controversé.  Mais, au début des années 90, tout a commencé à changer.  Tom Hanks a remporté un Oscar pour son interprétation d’un personnage gay dans le film Philadelphia.  Le Monde Réel comprenait un acteur ouvertement gay.  Et, au fil des ans, nous avons eu « Ellen »,  « Will et Grace », « Milk » et « Brokeback Mountain ».  Et, aujourd’hui, « Le jeu de l’imitation » est en place pour le meilleur film aux Oscars, et Cam et Mitchell, deux de mes favoris, élèvent leur fille dans une « Famille Modern », une des émissions les plus populaires de la télévision ».  Inutile de dire qu’Hollywood a joué un rôle très important dans la promotion de l’homosexualité.

Bien sûr, le mode de vie homosexuel qui est devenu grandement normalisé de nos jours est tout à fait contraire aux Écritures, que nous trouvons dans la Parole de Dieu.  Toutefois, cela ne semble pas déranger certains supposés chrétiens.  Dans une récente apparition à la télévision, l’ancien pasteur d’une mégaéglise Rob Bell a dit à Oprah Winfrey qu’il croyait que nous sommes seulement très proches de voir l’homosexualité acceptée par l’église.  « Je pense que la culture est déjà là et l’église continuera à être encore plus pertinente quand elle citera des lettres d’il y a 2000 ans pour sa meilleure défense, quand vous avez en face de vous des gens de chair et de sang qui sont vos frères et sœurs, vos tantes et oncles, vos collègues et voisins alors qu’ils s’aiment et veulent juste passer leur vie avec quelqu’un ».  Les paroles de Rob Bell nous rappellent II Timothée 4:3-4 qui déclare, « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; Mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. »

En terminant, il est bien évident que nous vivons dans un monde qui évolue rapidement à bien des égards.  Beaucoup de ces changements ne sont pas pour le meilleur et peuvent faire croire que l’avenir de ce monde est assez sombre. Heureusement, nous avons un bien meilleur avenir qui nous attend dans l’éternité. Dans Apocalypse 21:4, nous trouver l’assurance suivante : « Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. »  Ce bel avenir sera le nôtre si nous cédons tout simplement notre vie à Dieu et obéissons pleinement à Sa Parole.  Si vous n’avez pas encore pleinement donné votre cœur à Dieu, je vous invite à le faire maintenant.

     Que Sa Grâce et Sa Paix soient avec vous au nom du  Seigneur Jésus-Christ. †


Source : http://lasttrumpetnewsletter.org/2015/03_15.html

Last Trumpet Ministries, PO Box 806, Beaver Dam, WI 53916

01. The New York Times, July 18, 2009, By Brad Stone, http://nytimes.com
02. The New York Times, November 28, 2014, By David Leonhardt, http://nytimes.com
03. MacWorld, January 15, 2015, By Caitlin McGarry, http://macworld.com
04. Tech Times, February 21, 2015, By Aaron Mamlit, http://techtimes.com
05. The New York Times, November 28, 2014, By David Leonhardt, http://nytimes.com
06. 2015 Gates Letter, By Bill and Melinda Gates, http://gatesnotes.com
07. 24/7 Wall Street, July 7, 2014, By Paul Ausick, http://247wallst.com
08. Apple Insider, February 13, 2015, By Sam Oliver, http://appleinsider.com
09. CNBC, February 12, 2015, By Robert Ferris, http://cnbc.com
10. PennLive, February 11, 2015, By David Wenner, http://pennlive.com
11. CNN, January 30, 2015, By Jacopo Prisco, http://cnn.com
12. Life News, February 24, 2015, By Sarah Zagorski, http://lifenews.com
13. BBC News, February 3, 2015, By James Gallagher, http://bbc.com
14. Ibid.
15. Time Magazine, February 23, 2015, http://time.com
16. The Independent, February 3, 2015, By Andrew Griffin, http://independent.co.uk
17. The Telegraph, February 14, 2015, By Josie Ensor, http://telegraph.co.uk
18. Ibid.
19. Ibid.
20. Ibid.
21. ABC News, February 23, 2015, By Sydney Lupkin and Liz Neporent, http://abcnews.go.com
22. Ibid.
23. The Hill, February 1, 2015, By Kristine Wong, http://thehill.com
24. John Hopkins Bloomberg School of Public Health, July 25, 2012, http://www.jhsph.edu
25. Los Angeles Times, February 4, 2015, By Patrick McGreevy, http://latimes.com
26. Ibid.
27. Reuters News Service, February 24, 2015, By Alistair Bell, Washington, D.C.
28. Associated Press, January 29, 2015, By Alicia Chang, Los Angeles, CA.
29. About.com, By Lisa Jo Rudy, http://about.com
30. Reuters News Service, June 26, 2013, By Edith Honan, http://reuters.com
31. ProCon, http://gaymarriage.procon.org
32. Politico, May 9, 2012, By Mackenzie Weinger, http://politico.com
33. Ibid.
34. Time Magazine, February 10, 2015, By Zeke J. Miller, http://time.com
35. CNS News, January 31, 2015, By Terence P. Jeffrey, http://www.cnsnews.com/
36. Charisma News, February 17, 2015, By Jessilyn Justice, http://charismanews.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG 

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics