Prophéties

Publié le 03 novembre, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

L’ANNÉE DE TOUS LES CHANGEMENTS

Par Gary – Le 17 octobre 2020

Et, des choses plus étranges…

En 2018, j’ai commencé une série intitulée « Des Choses Étranges » qui explore les messages prophétiques et les thèmes qui se déroulent tout autour de nous (oui, du nom de la populaire émission Netflix).  Les déistes qui croient au dieu horloger ne seront pas à l’aise avec cela parce que ces choses démontrent que Dieu est vraiment souverain et impliqué dans tout, y compris dans les moindres détails.  Non seulement Dieu a pré-ordonné toute chose inanimée dans la création, mais il a planifié notre vie même (Job 12:23 ; 14: 5 ; Psaumes 139:16 ; Actes 17:24-28).  Il a fait à la fois la fin et le commencement (Ésaïe 41:4 ; 46:10 ; Apocalypse 22:13).  « Coïncidence » n’est pas un mot casher et la probabilité n’est pas la réalité.  Les choses se passent comme elles veulent. L’univers, chaque atome, chaque photon de lumière, ne subsiste que grâce à la constance de Dieu qui maintient toutes choses ensemble (Col. 1:17).

De plus, je vous recommande vivement de suivre le travail de Matt P. au Daily Crow.

Le Dieu de la création omniprésent, omniscient, omnipotent et profondément personnel nous parle chaque jour et chaque nuit par Son Saint-Esprit (Jean 16:13), Sa parole (2 Timothée 3:16-17), le soleil, la lune et les étoiles (Genèse  1:14 ; Psaumes 19:1-4) et les miracles quotidiens qui nous entourent.  C’est pourquoi il n’y a aucune excuse pour ceux qui Le rejettent (Romains 1:18–20).

2020 est une année au cours de laquelle Il semble parler très, très fort.  Criant même (Joel 3:16 ; Amos 1:2)« Montez à bord de l’Arche !  Le déluge arrive ! » En plus d’être l’année la plus bouleversante et la plus catastrophique dans le monde depuis au moins la Seconde Guerre Mondiale, c’est aussi une année qui vient peu de temps après les principaux marqueurs prophétiques, notamment la préparation du troisième temple, le signe de l’Apocalypse 12 et le 70e anniversaire du figuier-nation, parmi de nombreux autres présages de la fin des temps.

Dans cet article, je vais aborder les thèmes prophétiques de 2020 qui semblent véhiculer un certain message de Dieu au monde …

Guerre dans le ciel

Le thème le plus important de l’année est peut-être que la guerre prophétisée dans le ciel, décrite dans Apocalypse 12:7–9, a commencé ou est sur le point de commencer.  La conséquence de la guerre est que Satan et ses anges sont abattus, et que l’Église est enlevée pour échapper à ses griffes (Apocalypse 12:4-5).  La guerre oppose Satan et les anges des ténèbres à Michael et aux anges de la lumière.  Contrairement au dogme médiéval, cette guerre n’a pas encore eu lieu et ne s’est certainement pas produite avant ou peu de temps après la création. Satan a eu accès au ciel tout au long de l’histoire (Job 1:6–12 ; Zacharie 3:1–10 ; Apocalypse 12:10).  Il est toujours « le prince de la puissance de l’air » (Éphésiens 2:2) et a dominé les nations de la terre avant et après la première venue du Christ (Matthieu 4:8–9 ; 2 Corinthiens 4:4 ; Éphésiens 6:12).  La première venue de Christ a débarrassé de l’emprise de Satan sur les individus qui font confiance à l’Éternel, mais pas sur les nations et les royaumes.  De plus, Michael ne se lève pas pour la bataille à l’apogée de ce combat céleste jusqu’au temps de la fin (Daniel 12:1 ; 10:14).

De l’explosion de Beyrouth, à égalité avec une explosion nucléaire, qui a frappé juste à côté des quartiers de Saint Michel et Remiel (Remiel étant l’un des principaux anges déchus dans les œuvres apocryphes) à la prévalence du signe du serpent à cause du COVID-19 (le drapeau de l’OMS et la théorie originale selon laquelle le virus provenait d’un serpent) ; Et de l’année du début de la guerre avec l’Iran (la Perse étant au centre du thème de la guerre spirituelle dans la Bible : Voir Daniel 10) jusqu’aux incroyables parallèles de la guerre céleste qui a commencé à Roch Hachana, cette année a été remplie à ras bord avec Ce thème.  Je soupçonne même que la guerre a peut-être commencé au Roch Hachana.

Dans la cosmologie judéo-chrétienne, la cour céleste est gouvernée par Dieu en tant que juge en chef et des êtres spirituels inférieurs qui gouvernent chacun une domination particulière.  Les « juges » angéliques de cette cour se sont rebellés contre Dieu et la cour a statué injustement sur les affaires de l’homme pendant des siècles.  Particulièrement dans la pensée juive, Roch Hachana porte avec elle la connotation d’être l’ouverture de la cour céleste pour l’année, un moment où les hommes sont jugés.  C’est d’autant plus significatif que la cour terrestre la plus puissante et la plus influente a été secouée par le Roch Hashanah lorsque Ruth Bader Ginsburg, la femme juive la plus célèbre du monde, est décédée, laissant une ouverture qui pourrait changer l’équilibre de la cour à deux-à-un contre plusieurs des décisions les plus impies de l’histoire du monde (par exemple, Roe vs Wade, Obergefell vs Hodges, etc…).  Nous voyons ce même combat à deux dans Apocalypse 12 lorsque les forces spirituelles des ténèbres sont chassées.  Pour faire comprendre, un séisme de magnitude 4,5 a également frappé San Gabriel, en Californie, à Rosh Hashanah.

De plus, le peuple juif a largement rejeté son propre Messie tandis que des myriades de païens l’ont reçu.  Le candidat pour remplacer Ginsburg est un chrétien païen qui a écrit que Roe vs Wade est intrinsèquement immoral et se définit comme une personne fidèle à la loi originale telle qu’elle a été écrite. L’Église des Gentils, en grande partie, mais pas exclusivement, est sur le point d’être emmenée au Ciel, élevée à la plus haute cour de l’univers, et cela provoquera la jalousie du peuple juif afin qu’il retourne enfin au Seigneur (Deutéronome 32:21) ; Romains 10:16–11: 32 ; Actes 15:14–18).

Dans Daniel 10, une image de la guerre spirituelle imminente se déroule sur une période de trois semaines ou 21 jours.  Daniel était en deuil pendant trois semaines et Gabriel était coincé dans les limbes, résistant au « prince de Perse » démoniaque.  À la fin de la période de trois semaines, Michael se leva pour aider Gabriel et le combat fut alors deux contre un, le même rapport montré dans Apocalypse 12:7-9.  À la veille du Rosh Hashanah, Israël est entré dans un verrouillage national de trois semaines/21 jours.  C’était un parallèle terrestre étonnant avec Daniel 10 et 12 et Apocalypse 12, parce que la période de l’année était la même (Daniel 10:4).

Considérez l’ordre des événements et leur parallèle :

  1. «… dans la troisième année de Cyrus… » (Daniel 10:1). Le président Trump a été qualifié de Cyrus des temps modernes en raison de ses actions historiques à l’égard d’Israël. Son visage est même superposé au visage de Cyrus sur le demi-sicle du Troisième Temple.  Pour couronner le tout, Trump est président depuis trois ans et change.  Et cela fait trois ans depuis le Grand Signe.
  2. Le 15 septembre : Signature des accords d’Abraham. Cela ressemblait à Zacharie 1 et a peut-être servi d’avertissement de trois jours au début de la guerre des esprits.
  3. Le 18 septembre : La veille du Rosh Hashanah. Le verrouillage national de trois semaines en Israël commence.
  4. Le 19 septembre : Le Rosh Hashanah. La femme juive la plus célèbre (et la plus puissante) du monde meurt, laissant un poste vacant dans la cour la plus puissante du monde. Tremblement de terre de San Gabriel.  (Note : c’est Gabriel qui a été coincé au combat pendant trois semaines jusqu’à ce que Michael vienne renverser la vapeur !)
  5. Le 29 septembre : Premier débat de Trump.
  6. Le 7 octobre : Le débat Pence. Cela s’est produit deux jours avant la fin du verrouillage initial de trois semaines, qui a duré jusqu’à Shemini Atzeret. Michael Pence a débattu avec Kamala Harris. Michael s’est levé.  Et pendant le débat (qui est un combat non violent), une mouche s’est posée sur la tête de Mike Pence.  Elle est restée sur sa tête pendant deux minutes et trois secondes, une durée étonnante. Dans Apocalypse 12, Michael combat Satan.  Satan est aussi appelé Béelzébul («seigneur des mouches» ; Luc 11:15).  Michael au combat avec le seigneur des mouches, vers la fin de la période de 21 jours.
  7. Le 22 octobre : Le dernier débat de Trump. Trump est sur le point de débattre de son adversaire pour la dernière fois. Et, Trump se présente pour son dernier mandat possible.

Paix et sécurité

Un marqueur de temps prophétique majeur signalant le début de la période des Tribulations est l’alliance avec beaucoup décrite dans Daniel 9:27.  Bien que ce passage soit une grande source de débat, je crois que la vision traditionnelle et dispensationnelle de ce passage, selon lequel l’alliance est un accord de paix entre Israël, l’Antéchrist et d’autres nations voisines, qui divise la terre et permet l’établissement du troisième temple, est la bonne.  D’une part, le mantra sans fin de toute l’histoire de l’Israël moderne a été « deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité ».  Il est difficile d’imaginer que le monde entier qui tente sans cesse de diviser la terre depuis 73 ans ne tienne pas compte de ce que Daniel 9:27 laisse présager.  La raison pour laquelle la Tribulation n’a pas encore commencé est peut-être que la solution à deux États n’a jamais été mise en œuvre (pour savoir pourquoi Dieu entre en jugement final avec les nations).  La Vision Trump-Kushner pour la paix est le premier plan qui pourrait réellement se concrétiser, et, à certains égards, il l’a déjà fait via les accords d’Abraham et l’accord du gouvernement israélien sur la Vision pour la paix malgré les protestations palestiniennes.

Je sais que certains suggèrent que la vision pour la paix et/ou les accords d’Abraham ne peuvent pas être l’alliance avec beaucoup décrite dans Daniel 9:27, mais, je crois que les arguments sont défectueux et poussent certains à fermer les yeux sur ce qui se passe juste sous notre nez.  Le premier argument suggère qu’aucun signe ne peut précéder l’enlèvement, donc cet accord ne peut pas l’être.  C’est une vision erronée de l’imminence dont j’ai discuté dans mon récent article.  Le deuxième argument propose que Daniel 9:27 se produise après l’enlèvement.  C’est tout à fait vrai, mais l’argument est imprécis et manque un point clé : Ce n’est pas que l’alliance est faite après l’enlèvement, c’est que l’alliance est renforcée après l’enlèvement.

Daniel 9:27 dit littéralement : « Il fera une solide alliance avec beaucoup pendant une semaine ».  Les mots comptent.  Gabar est utilisé dans tous les autres exemples de l’Écriture pour renforcer ou faire prévaloir.  Dans les versets qui décrivent la création réelle d’une alliance, un autre verbe est utilisé : karath («couper»).  Dans la pensée hébraïque, vous faites un accord en le coupant.  C’est similaire à notre idée de « conclure un accord ».  Comparez Daniel 9:27   « faire une solide alliance » à la création réelle [karath] d’une alliance dans d’autres passages (par exemple, Genèse 15:18 ; 21:27, 32 ; 31:44 ; Exode 23:32 ; 34:10 ; Psaumes 50:5 ; Ézéchiel 37:26 ; Osée 2:18).

Le fait est que la Vision de la Paix couplée aux Accords d’Abraham pourrait très bien être l’alliance réelle décrite dans Daniel 9:27.  C’est une alliance avec beaucoup.  C’est une alliance avec Israël.  C’est une alliance pour diviser la terre.  C’est une alliance qui pousse des milliers de personnes à prononcer les mots « paix et sécurité » juste avant l’arrivée du déluge proverbial.  Et puis, après que l’Église aura été enlevée et que le sans-loi sera révélé, cette alliance préexistante sera faite pour prévaloir pendant une période de sept ans.  Le thème de la fausse paix et de l’alliance à venir avec beaucoup a imprégné cette année comme nul autre.  La Vision pour la paix a été révélée le 28 janvier et le directeur général d’Israël et son principal opposant l’ont immédiatement approuvée.  Israël est déjà d’accord.  Quelques heures après la révélation à la Maison Blanche, un énorme séisme de magnitude 7,7 a secoué les Caraïbes et Palm Beach, en Floride, où réside le domaine Mar-a-Lago du président Trump. Puis, le 13 août, le monde a été choqué par la plus grande percée diplomatique au Moyen-Orient depuis des décennies lorsque les accords d’Abraham ont été révélés au monde.  Israël, les États-Unis, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont officiellement signé les accords à la Maison Blanche trois jours seulement avant Roch Hachana.  D’autres pays ont exprimé leur intérêt à adhérer, notamment le Soudan, Oman, le Maroc, le Qatar, le Koweït et l’Arabie Saoudite. Simultanément à cet accord historique, la Serbie et le Kosovo ont promis de déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le Kosovo étant le premier pays à majorité musulmane à le faire.  Les mots de 1 Thessaloniciens 5:3 « paix et sécurité » ont soudainement saturé les médias sociaux, les articles de presse, les accords et les discours eux-mêmes comme jamais auparavant.

« Je ne peux pas respirer ! »

Un autre thème courant cette année a été l’incapacité de respirer.  Cela a commencé avec le COVID-19, qui a commencé à sévir en Chine au cours de la période de janvier et a été déclaré pandémie mondiale en mars.  Le virus tue principalement par suffocation par pneumonie.  Pour prévenir le virus, beaucoup portent des masques qui eux-mêmes rendent la respiration difficile.

Ce thème s’est tragiquement poursuivi avec la mort par asphyxie de George Floyd le 25 mai.  Des manifestations ont éclaté dans le monde entier avec le message « Je ne peux pas respirer ! »

Dans la Bible, le souffle représente la vie, l’esprit d’une créature et le Saint-Esprit lui-même.  La vie du monde est enlevée.  La force de retenue dans les affaires du monde, qui est l’Église habitée par le Saint-Esprit, est sur le point d’être enlevée de la terre (2 Thessaloniciens 2:3-7).  Le souffle spirituel quitte le monde, ce qui inaugurera l’Antéchrist et finalement la mort de la plupart de ceux qui habitent sur la planète.  De plus, Satan est appelé un serpent (Apocalypse 12:9).  Les serpents tuent en étouffant leur proie.  Satan étouffe le monde et le monde ne résiste pas.

Le monde antique a été noyé par un déluge mondial.  Le monde n’a pas pu respirer pendant le dernier cataclysme mondial.  Toute vie sur la surface de la terre a été étouffée par les eaux du Déluge et l’apôtre Pierre utilise cela comme une illustration du cataclysme mondial final qui est sur le point de se produire :

« …sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant : Où est la promesse de son avènement ?  Car depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création.  Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.  Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.  Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; Mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.  Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ;  En ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. » (2 Pierre 3:3–10)

Visages couverts

Le prochain thème majeur tout au long de cette année apocalyptique a évidemment été les visages couverts.  Pratiquement toutes les nations du monde ont institué un certain niveau de masques obligatoires.  L’Éternel a dit aux Israélites par l’intermédiaire de Moïse qu’à la fin des temps, il leur cacherait sa face (Deutéronome 32:20).  Cette prophétie a été donnée dans le même passage que l’une des promesses originales de l’Enlèvement (Deutéronome 32:21 ; Romains 10:16–11, 32 ; Actes 15:14–18).

« L’Éternel dit à Moïse : Voici, tu vas être couché avec tes pères.  Et ce peuple se lèvera, et se prostituera après les dieux étrangers du pays au milieu duquel il entre.  Il m’abandonnera, et il violera mon alliance, que j’ai traitée avec lui.  En ce jour-là, ma colère s’enflammera contre lui.  Je les abandonnerai, et je leur cacherai ma face……  Il a dit : Je leur cacherai ma face, je verrai quelle sera leur fin ; Car c’est une race perverse, ce sont des enfants infidèles.  Ils ont excité ma jalousie par ce qui n’est point dieu, ils m’ont irrité par leurs vaines idoles……..  C’est une nation qui a perdu le bon sens, et il n’y a point en eux d’intelligence.  S’ils étaient sages, voici ce qu’ils comprendraient, et ils penseraient à ce qui leur arrivera. » (Deutéronome 31:16-17 ; 32:20–21, 28–29)

Ce thème de la face cachée de Dieu se joue tout autour de nous (Psaumes 27:9 ; 44:24 ; 102:2).  Mais ce grand jugement sur Israël sera renversé pendant la période millénaire.  L’Éternel ne cachera plus sa face à Israël, car les Israélites seront revenus à lui par la foi en son Fils (Ézéchiel 39:29 ; Zacharie 12:8 ; 13:1).

Le pasteur J.D. Farag a une analyse révélatrice de ce que ces masques représentent d’un point de vue prophétique.

 

Salomon

Le thème suivant a été Salomon.  Salomon était à la fois un type de Christ et d’Antichrist.  Christ dans le sens où il était le fils de David, béni par l’Éternel, et un roi qui régna sur le royaume uni d’Israël dans sa plus grande étendue. Antéchrist dans le sens où il s’est retourné contre Dieu dans ses dernières années et a adoré des idoles.  Sa rébellion a eu des conséquences dévastatrices, entraînant la division d’Israël après sa mort.  Au cours de sa vie, il a fini par être un maître dur et cruel (1 Rois 9:15 ; 12:4).

Salomon était également important en tant que celui qui a finalement construit le temple.  Comme le Christ, le vrai Fils de David, qui construira le Temple du Millénaire, Salomon a construit cet édifice religieux pour le culte à l’Éternel. Inversement, comme Salomon, l’Antéchrist supervisera également la construction d’un temple, mais, ce sera un temple de courte durée qui sera détruit dans la Grande Tribulation.

En tant que type du Christ et de l’Antéchrist, ainsi que du constructeur du Temple, ce thème transmet le message que le Christ est proche pour l’Église, que l’Antéchrist est proche pour le monde et que la construction commencera bientôt sur le Troisième Temple.  Tout est maintenant prêt pour la construction, sauf la volonté politique de donner le feu vert.

2020 a commencé avec une guerre quasi ouverte entre les États-Unis et l’Iran lorsque des mandataires iraniens ont pris d’assaut la zone verte le soir du Nouvel An.  Le 3 janvier, les forces américaines ont répondu en tuant le plus grand chef militaire iranien et chiite au monde, Qasem Soleimani.  Soleimani est le farsi pour Salomon.  Le nom de Soleimani a donc été prononcé dans le monde entier et dans tous les grands médias pendant de nombreuses semaines.

Début avril, un ferry des îles Salomon a chaviré, tuant des dizaines de personnes à bord.  Le bateau a été touché par le cyclone Harold.  Herald, « une personne ou une chose considérée comme un signe que quelque chose est sur le point de se produire ».

Des tremblements de terre ont particulièrement frappé les Îles Salomon cette année : Un de 6,3 le 27 janvier, un de 6,6 le 12 mai, un de 5,8 le 18 juillet et un 5,1 la veille de Rosh Hashanah.  Puis, trois jours plus tard, le 20 septembre, deux hommes qui tentaient de désamorcer une bombe de la Seconde Guerre Mondiale aux îles Salomon ont été tués lorsque la bombe a explosé.  Destruction soudaine et tragique l’année de Salomon.

Dimanche, le 11 octobre dernier, à Shemini Atzeret, l’homme le plus âgé d’Israël est mort à l’âge de 117 ans.  Son nom : Shlomo (Salomon) Sulayman (Salomon). Pour mettre cela en perspective : La femme juive la plus célèbre du monde est décédée ce Rosh Hashanah et l’homme israélien le plus âgé du monde est mort à Shemini Atzeret, les premiers et derniers jours des festivals d’automne.  Cette même année, les deux principaux dirigeants d’Israël avaient exactement 70 ans (le Premier ministre Netanyahu) et 80 (le président Rivlin), ce qui correspond au Psaume 90:10 et à la Parabole du Figuier.

Le dernier Trump

L’apôtre Paul a prédit que la résurrection et l’enlèvement de l’Église se produiraient « à la dernière trompette » (1 Corinthiens 15:52).  Certaines traductions ont même la corne au lieu de trompette.  Le même schéma d’événements se répète dans 1 Thessaloniciens 4:16-17, avec la résurrection des morts en Christ survenant immédiatement après « l’appel de la trompette de Dieu », puis les chrétiens vivants se transformant en immortels, étant pris avec eux pour rencontrer le Christ dans les airs.  Une image similaire de l’Église prise est présentée dans Apocalypse 4:1 et Apocalypse 12:5.

2020 est une année électorale au cours de laquelle Trump-Pence affronte Joe Biden et Kamala Harris.  Combien de personnes connaissez-vous avec comme nom de famille Trump ?  C’est un nom rare.  Plus rare encore pour un leader de porter ce nom.  Il est incroyablement improbable que les noms des deux principaux dirigeants de la nation la plus riche et la plus puissante de la terre forment un homonyme de « trompettes », surtout compte tenu de l’heure tardive où la trompette de Dieu est sur le point de sonner.  Trump-Pence n’est pas l’appel de la trompette de Dieu mais, leur élection, leur fonction et leur position dans les affaires du monde indiquent certainement (1- la souveraineté de Dieu, et (2– la proximité de la trompette qui souffle du ciel et la résurrection et l’Enlèvement du Église.  Ne tombez pas dans le biais de la normalité.  Ne croyez pas le mensonge selon lequel ce n’est qu’une étrange coïncidence.  Parce que ces deux-là sont au pouvoir en ce moment, les mots « Trump », « Pence » et « Trump-Pence » ont fait les gros titres dans tous les grands médias, pratiquement partout dans le monde, presque sans interruption au cours des quatre dernières années, Dieu crie ce message d’avertissement.  Et une élection est dans des semaines au cours de laquelle Trump et Pence pourraient être démis de leurs fonctions.  Le temps presse.  La dernière Trompette est sur le point de souffler.

Le 8 novembre 2016, lors de l’année juive 5777, Donald Trump et Mike Pence ont battu Hillary Clinton et Tim Kaine, remportant le Collège électoral par exactement 77 voix.  Trump est né le 14 juin 1946 lors d’une éclipse lunaire totale.  Il est né 700 jours avant le rétablissement d’Israël le 14 mai 1948 et avait 777 jours, 77 jours après la renaissance d’Israël en 1948.  Lorsqu’il a prêté serment et a été assermenté en tant que président le 20 janvier 2017, Donald Trump avait exactement 70 ans, 7 mois et 7 jours.

Le 7 juillet 2017 (7/7/17) de l’année hébraïque 5777, Donald Trump et Vladimir Poutine se sont rencontrés à Hambourg, en Allemagne.  La réunion a eu lieu 77 jours avant la fête des trompettes et le signe de l’Apocalypse 12.  Le jour même de la réunion, Vladimir Poutine avait 777 mois.  La réunion historique a eu lieu exactement 5777 jours après le 11 septembre 2001.

Trump a ensuite livré son premier État de l’Union à la veille de l’historique Super Lune Bleue, qui s’est produite le 31 janvier 2018.  Rappelez-vous, Trump est né pendant une éclipse lunaire totale (alias une lune de sang).  Il a prononcé cette allocution alors qu’Israël était sur le point d’atteindre ses 70 ans.  Pendant la lune de sang qui s’est produite le lendemain, Trump avait 71 ans, 7 mois et 17 jours.  Les couronnes occupent une place très importante dans le livre de l’Apocalypse.  Il y a des couronnes de victoire appelées stephanos (pensez aux couronnes olympiques) et des couronnes royales appelées diadéma (pensez aux cercles dorés portés par la royauté).  Les couronnes sont plus mentionnées dans l’Apocalypse que dans tout autre livre du Nouveau Testament.  La moitié des instances de stephanos se trouvent uniquement dans l’Apocalypse.  Toutes les instances de diadéma se trouvent dans l’Apocalypse.  L’Église se voit promettre des couronnes de victoire dans Apocalypse 2:10 et 3:11 et est représentée portant ces couronnes au ciel dans Apocalypse 4:4-10.  L’Antéchrist reçoit une couronne de victoire une fois qu’il est déchaîné après l’enlèvement dans Apocalypse 6:1–2.  On voit Satan portant sept couronnes royales dans Apocalypse 12:3-4, et après sa perte ultérieure dans la guerre céleste, il donne son pouvoir et son autorité à la bête (alias l’Antéchrist) qui contrôle lui-même dix rois qui sont chacun vus portant une couronne royale (Apocalypse 13:1).  On voit le Christ portant à la fois une seule couronne de victoire (Apocalypse 14:14), ainsi que de nombreuses couronnes royales (Apocalypse 19:12).  Le couronnement fait référence à la fois à l’octroi du pouvoir royal à quelqu’un, ainsi qu’à la dernière étape du travail lorsque le sommet de la tête d’un bébé devient visible.  Lorsque le bébé commence à couronner, l’accouchement est alors vraiment imminent.  Aucun mot ne définit mieux 2020 que Coronavirus. Corona est le latin pour couronne, lui-même une translittération du grec ancien κορώνη, synonyme de stephanos biblique.  Les coronavirus ont été nommés ainsi car une cellule infectée par le virus ressemble à une couronne.

Ce thème crie trois choses : 1. Le bébé est sur le point de naître2. L’Église est sur le point de recevoir ses couronnes, et 3. L’Antéchrist est sur le point d’arriver, étant couronné roi du monde ; Et il peut très bien utiliser cette pandémie de coronavirus pour prendre le pouvoir, après tout, Apocalypse 6:1-2 prédit qu’il ira vaincre après avoir reçu une couronne (littéralement corona dans la Bible latine).

La porte en train de se fermer, la fin de l’Ère de l’Église et la cachette

Des portes se sont fermées partout dans le monde cette année.  La porte proverbiale de l’Arche est en train de se fermer.  L’Arche est le Christ.  La pandémie a fermé des millions d’entreprises, fermé des centaines de milliers d’églises et enfermé des centaines de millions, voire des milliards, de personnes chez elles. Ce thème et ce message sont forts et clairs.  Il n’y a pas de retour à ce qui était autrefois.

Les chrétiens ont toujours fait face à la persécution et de nombreuses églises ont été fermées de force dans le monde, mais rien ne s’est jamais produit comme ça. Des églises ont été fermées dans une certaine mesure dans pratiquement tous les pays du monde.  Le passage au mode virtuel signifie que près d’une église sur cinq aux États-Unis risque aujourd’hui de fermer définitivement.  Dans certaines parties du monde, le bilan est bien pire et les églises et les chrétiens en général, font face à une persécution massive lorsqu’ils tentent de se rassembler. Cela rend certainement Hébreux 10 plus pertinent que jamais:

« Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.  Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.  N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; Mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. »   (Hébreux 10:23-25)

Nous ne nous rassemblons pas pour le salut, mais nous nous rassemblons pour fonctionner.  En 2020, le message semble être que l’Ère de l’Église touche à sa fin rapide.

Pour pousser encore plus loin le sujet, en avril dernier, pendant la période de la Pâque, un événement unique s’est produit dans l’histoire de l’Église : Des chrétiens du monde entier, confinés chez eux par la pandémie, ont orné leurs portes d’un rouge signifiant le sang de Christ qui nous protège de la colère à venir.  Quelques jours après que les premiers participants ont posté des photos de leurs portes ornées de rouge, des centaines de milliers de personnes avaient repris le flambeau.  Moi et plusieurs membres de ma famille avons fait de même. Nous avons proclamé au monde que par la foi nous sommes couverts du Sang de l’Agneau.

Pendant la première Pâque, les Israélites se sont cachés dans leurs maisons avec des portes closes et du sang d’agneau sur les linteaux et les montants des portes. Tant qu’ils restaient dans leurs cachettes avec le sang comme signe à l’extérieur, l’ange de la mort ne pouvait en aucun cas leur faire du mal.  Le monde « extérieur » n’a pas été aussi chanceux.

De même, un moment de grande colère est juste à la porte.  Il arrive et se précipite vivement.  Jésus a prédit que ce serait la pire période de l’histoire (Matthieu 24:21 ; 2 Pierre 3: 1–7).  Pourtant, vous pouvez y échapper, en vous cachant dans un lieu céleste sûr, si vous ne faites que reconnaître que vous êtes un pécheur, incapable de rectifier votre situation, et placez votre foi entièrement et uniquement en Christ Jésus qui a vécu la vie que vous ne pourriez jamais vivre, est mort pour vos péchés à votre place, et ressuscité le troisième jour.

« Cherchez l’Éternel, vous tous, humbles du pays, qui pratiquez ses ordonnances !  Recherchez la justice, recherchez l’humilité !  Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Éternel. »   (Sophonie 2:3)

« Comme une femme enceinte, sur le point d’accoucher, se tord et crie au milieu de ses douleurs, ainsi avons-nous été, loin de ta face, Ô Éternel !  Nous avons conçu, nous avons éprouvé des douleurs, et, quand nous enfantons, ce n’est que du vent ;  Le pays n’est pas sauvé, et ses habitants ne sont pas nés.  Que tes morts revivent !  Que mes cadavres se relèvent !  Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière !  Car ta rosée est une rosée vivifiante, et la terre redonnera le jour aux ombres.  Va, mon peuple, entre dans ta chambre, et ferme la porte derrière toi ;  Cache-toi pour quelques instants, jusqu’à ce que la colère soit passée.  Car voici, l’Éternel sort de sa demeure, pour punir les crimes des habitants de la terre ;  Et la terre mettra le sang à nu, elle ne couvrira plus les meurtres. »  (Ésaïe 26:17–21)

« … et disant : Le Seigneur est réellement ressuscité, et il est apparu à Simon.  Et ils racontèrent ce qui leur était arrivé en chemin, et comment ils l’avaient reconnu au moment où il rompit le pain.  Tandis qu’ils parlaient de la sorte, lui-même se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous ! » (Luc 24:34–36)

« Que votre coeur ne se trouble point.  Croyez en Dieu et croyez en moi.  Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père : Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place, et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.  Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.  Thomas lui dit : Seigneur, nous ne savons où tu vas ; Comment pouvons-nous en savoir le chemin ?  Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie.  Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14:1–6)

« … et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir…  Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.  Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous seront tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous seront toujours avec le Seigneur.  Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles…..   Pour ce qui est des temps et des moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive.  Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit.  Quand les hommes diront : Paix et sécurité ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point.  Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur.  Vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour.  Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres.  Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.  Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent s’enivrent la nuit.  Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l’espérance du salut.  Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ. »   (1 Thessaloniciens 1:10 ; 4:16-18 ; 5:1-9) 

« Écris à l’ange de l’Église de Philadelphie : Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et que personne ne fermera, celui qui ferme, et que personne n’ouvrira : Je connais tes œuvres.  Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer . . .  Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. . . . Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel.  La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. »  (Apocalypse 3:7–8,10 ; 4:1)

Source: Unsealed 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence à venir


Real Time Web Analytics